dimanche 3 mai 2015

Les petites reines, Clémentine Beauvais.



Titre : Les petites reines.
Auteur : Clémentine Beauvais.
Parution :  2015.
Éditeur : Sarbacane.


4° de couverture :

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.


Avis :

Tout d'abord je voudrais adresser un grand merci aux éditions Sarbacane de m'avoir permit de lire ce livre que j'ai dévoré en 2 jours ! 

J'ai lu beaucoup d'avis positif sur ce livre, et je trouvais le sujet touchant, de plus je n'avais encore rien lu de Clémentine Beauvais et j'avais très envie de découvrir cette auteure ! Et je ne suis pas du tout déçue. J'ai tous aimé dans ce livre : le style de l'auteure, l'histoire, les personnages etc. TOUT ! (Et même la couverture ^^)

Mireille, Astrid et Hakima sont les trois gagnants du concours des boudins de leur lycée à Bourg-En-Bresse. Plutôt que de se laisser abattre par la cruauté de leur camarades elles décident de partir pour un road-trip à vélo afin de se rendre à la garden-party de l'Élysée le 14 juillet. Mireille la porte-parole du trios prend les choses en mains dès le début, elle est d'ailleurs la narratrice de l'histoire.

Ce roman est bourré d'humour et ce dès la première page. De l'humour noir, de l'auto-dérision, et une bonne dose de solidarité. Le style est frais, décalé, et tellement agréable à lire !! L'auteure jongle avec les émotions du lecteur, en lui proposant des passages drôle, des passages touchants, d'autres plus triste ... Cette histoire est touchante, émouvante mais pas du tout pathétique, au contraire ! Malgré le sujet pas très drôle, le harcèlement à l'école, la cruauté des ados entre eux etc. le ton reste léger, quoi que critique parfois. 

Tout au long de leur road-trip les trois boudins et leur chaperon, Kader alias le Soleil, font plusieurs rencontres plutôt atypiques, je pense par exemple à la gardien du château Adrienne qui partage avec eux son histoire. J'ai beaucoup aimé ce passage. 

Tout au long de ce roman l'auteure fait des jolis clins d'oeil à notre société actuelle, comme les réseaux sociaux par exemple qui sont très présents dans ce livre. D'ailleurs, je ne savais pas trop quand en parler dont je vais le faire maintenant, l'auteure a tout prévu, même une bande son que vous pouvez trouver sur youtube

Les trois jeunes filles sont très touchantes, chacune à leur manière, avec leur caractère bien différents. Mireille a vraiment beaucoup de répondant et de philosophie. Elle encaisse, et surmonte, admirablement bien les sales coup de la vie. Hakima est trop mignonne, discrète, un peu naïve mais pas idiote du tout ! J'ai aussi beaucoup aimé Kader, le grand frère de Hakima, qui accompagne ce trio déjanté lors de leur road-trip. Étrangement Philippe Dumont m'a aussi plu comme personnage, pourtant le pauvre n'est pas très présent ^^'

J'ai vraiment été très emballé par ce roman. Je pense que tout le monde peut s'identifier sans mal aux personnages, on a tous un complexe plus ou moins facile à surmonter, et j'aimerais avoir parfois la force de Mireille pour y faire face. 

Bon et pour la petite histoire perso, j'ai fais des études d'arts (oui oui je suis une artiste que voulez vous ^^') et mon travail lors de mes quelques années d'artiste traitait justement de l'importance de l'apparence et de ce que l'on montre de nous même, comme on le montre et tout et tout je ne vais pas me lancer dans les explications de mon boulot on y sera encore dans 2 semaines sinon, mais tout ça pour dire que ce sujet me touche puisque j'essaie depuis des années de le comprendre ...

Les petites reines est un roman vraiment vraiment très bien, dont mon seul regrette est l'utilisation du mot "mairesse" personnellement je ne suis pas pour la féminisation abusive des mots (ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas pour l'égalité homme-femme attention !!) Je ne pense pas que dire "mairesse" ou "doctoresse" fait avancer la condition de la femme, mais c'est un point de vue complètement personnel ^^' 

Bref je disais dont que ce roman est vraiment très bien, très agréable à lire, très drôle et touchant que je recommande sans aucune hésitation, et d'ailleurs j'ai bien l'intention de lire rapidement d'autres romans de Clémentine Beauvais dont le style mais énormément plus !! 
C'était une très belle lecture, voir un coup de coeur !



Petite citation pour le plaisir, parce que cette phrase m'a marqué :

"Peut-être que la mocheté ça fait murir." 


8 commentaires:

  1. Ta chronique est top ♡
    J'ai déjà envie de relire ce livre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !!

      Il faut dire qu'il est tellement bien ce livre que c'est facile d'en parler :)

      Supprimer
  2. Oh, je le veux! Merci pour cette jolie chronique !

    RépondreSupprimer
  3. Bon et bien je vais bien finir par craquer pour e livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh oui craque tu ne le regrettera pas :)

      Supprimer
  4. Je suis en train de le lire, et j'ADORE! :D

    RépondreSupprimer
  5. Tu me donne tellement envie de le lire je crois que je vais craquer.
    Et surtout avec une si belle couverture.

    RépondreSupprimer
  6. Ce fût une super bonne lecture pour moi également. J'adore les livres de Clémentine Beauvais

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage sur mon blog ♥