dimanche 17 mars 2019

Valentine ou la belle saison, Anne-Laure Bondoux.

Titre : Valentine ou la belle saison.
Auteur : Anne-Laure Bondoux.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Fleuve.


4° de couverture :

À 48 ans et demi, divorcée et sans autre travail que l’écriture d’un manuel sur la sexualité des ados, Valentine décide de s’offrir une parenthèse loin de Paris, dans la vieille demeure familiale. Là-bas, entourée de sa mère Monette et du chat Léon, elle espère faire le point sur sa vie. Mais à la faveur d’un grand ménage, elle découvre une série de photos de classe barbouillées à coups de marqueur noir. Ce mystère la fait vaciller, et quand son frère Fred débarque, avec son vélo et ses états d’âme, Valentine ne sait vraiment plus où elle en est. Une seule chose lui semble évidente : elle est arrivée au terme de la première moitié de sa vie. Il ne lui reste plus qu’à inventer – autrement et joyeusement – la seconde.


Avis :

Coucou les chatons !! Aujourd’hui je vais vous parler de Valentine, le nouveau roman de Anne-Laure Bondoux. On va voir la chance de la recevoir en dédicace au magasin en avril alors j’avais vraiment envie de découvrir ce nouveau roman !

Valentine c’est l’histoire d’une femme de 48 ans, divorcée depuis quelques temps, au chômage et un peu perdue. Elle décide de faire une pause et de retourner dans a maison de son enfance pour quelques jours, elle retrouve sa mère et le chat léon. Après un ou deux jours, son frère Fred les rejoint.

Vous le savez, je suis plus litté pour ados mais j’ai quand même bien aimé cette histoire. Je me suis vite laissé prendre au jeu, j’avais envie de savoir ce qui allait arriver à Valentine. J’ai un frère, j’ai du mal à nous imaginer à 50 ans, et pourtant avec ce roman je me suis retrouver à le faire plus d’une fois ^^’ En fait je me suis un peu identifiée aux personnages.

L’histoire m’a plu, il ne se passe pas grand chose mais elle est prenante. J’étais vraiment curieuse de connaitre les destins de chacun. Par contre l’histoire est un peu prévisible, j’ai deviné plusieurs retournements de situation.

J’ai aimé tout les personnages développés dans ce roman, ils sont intéressants, sympathiques, attachants. C’est une lecture bienveillante, je leur souhaitais à tous les meilleurs dénouements possible ! J’aurais presque voulu qu’il y en ai plus ! Anne-Laure Bondoux nous peint des portraits de gens « normaux » qu’on a envie de connaitre.

Bref vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment avec ce roman, je vous le conseil sans hésiter. 

★★★★☆☆

jeudi 14 mars 2019

Dans les yeux de Lya, Tome 1 : En quête de vérité, Cunha & Carbone.

Titre : Dans les yeux de Lya, Tome 1 : En quête de vérité.
Auteur : Cunha & Carbone.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Dupuis.



4° de couverture :



À la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie. Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d'avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n'a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C'est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu'ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l'a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences...



Avis :



Coucou les chatons ! Aujourd’hui je vais vous parler d’une BD que j’ai eu la chance de lire grâce aux éditions Dupuis. Je suis vraiment très contente d’avoir eu cette BD dans les mains, avouez que la couverture est sublime !! Je n’avais particulièrement aimé La boite à musique, c’était pour moi une lecture sympa mais sans plus, pourtant j’avais adoré les illustration du coup j’avais très envie de découvrir cette nouvelle BD.

Dans les yeux de Lya c’est l’histoire de Lya (ouais ouais, je vous le jure !) une jeune femme qui a été renversée par une voiture. Le chauffeur s’est enfuit sans appeler les secours, elle est restée inconsciente longtemps et malheureusement sa colonne vertébrale a subie des dommages irrévocables. Elle est paralysée. Mais la vie continue, elle décide de faire un stage dans un cabinet d’avocat.




J’ai beaucoup aimé Lya, c’est une jeune femme courageuse, et déterminée, c’est une femme forte. Elle est très souriante et pleine d’idée ! Elle débarque dans le cabinet d’avocat avec une idée en tête, découvrir le nom de la personne qui l’a laissé pour morte. Elle est prête à tout pour découvrir ce nom. J’ai aussi beaucoup aimé Adèle, la réceptionniste un peu trop curieuse et très sympathique.

On plonge donc dans un univers juridique, entre les avocats prétentieux et leurs assistants pas toujours bien traités. Je trouve cette histoire vraiment bien pensée, elle va un peu vite, j’aurais aimé en avoir plus, je suis gourmande ^^’ En tout cas elle est original et les autrices ont su me donner envie de lire la suite !

J’ai adoré les illustrations, elles sont juste magnifiques ! Fraiches, colorées, vivantes. La palette d’expressions qui passe sur le visage de Lya est impressionnante, et aide à la rendre attachante. 

Bref vous l’aurez compris, je suis sous le charme de cette BD que je trouve très sympa ! J’ai vraiment aimé les personnages et les illustrations, l’histoire est originale. J’ai aimé suivre ce début d’enquête, j’ai hâte de lire la suite, j’espère qu’elle sortira bientôt ^^’ Je vous conseil vraiment cette lecture :)



★★★★★☆

mercredi 13 mars 2019

Le Sorceleur, Tome 1 : Le dernier voeu, Andrzej Sapkowski.

Titre : Le Sorceleur, Tome 1 : Le dernier voeu.
Auteur : Andrzej Sapkowski.
Parution Fr : 2003.
Éditeur : Bragelonne.


4° de couverture :

Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.

Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d’un jour, amours d'une nuit.
Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue…


Avis :

Holà tout le monde ! Aujourd’hui je vais vous parler du premier tome d’une série de fantasy très populaire : Le Sorceleur, je dirais un classique de la littérature polonaise !

Bon bon bon … Je dois vous l’avouer, je n’ai pas été très emballé par cette lecture. Je dirais même que dans un sens je suis un peu déçue, je ne m’attendais pas à ça. On suit les aventures de Geralt de Riv, un Sorceleur au cheveux blanc, qui court les routes à la recherche de monstres. Son rôle est débarrasser les populations de ces monstres moyennant finance bien sur !

Ce qui m’a dérangé c’est le coté décousu de l’histoire. Les différentes aventures s’enchaine, sans vraiment de fils conducteur. C’est comme si il n’y avait pas une grosse histoire mais plein de petites. C’était sympa, mais je me suis un peu lassée au bout d’un moment parce que je ne voyais ou l’auteur voulait en venir.

Cela dit, toute les références aux contes m’ont plu. Je ne m’y attendais pas, alors en lisant la première histoire je me suis dit que l’auteur était gonflé de copier comme ça l’histoire de La belle et la bête. Au fur et à mesure j’ai compris le principe du roman ^^’

Le style de l’auteur colle bien à l’univers médiéval du roman, pas très fluide mais il nous plonge bien dans l’ambiance. Le rythme du roman est assez dynamique du coup, vu chaque chapitre est une nouvelle histoire des aventures du Sorceleur.

Bref, des réécritures de contes intéressantes à découvrir, un univers médiéval qui m’a bien plu, mais une histoire décousue, pas toujours facile à suivre niveau chronologie, et les personnages sur un peu survolés. Je ne suis pas sure de continuer cette saga, mais au moins j’ai découvert le début !

★★★☆☆☆

dimanche 10 mars 2019

Hope One, Tome 1, Fane.

Titre : Hope One, Tome 1.
Auteur : Fane.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Comix Buro.


4° de couverture :

« On est en 2020, Megan... Vous avez dormi 49 ans ». Huis clos. Megan Rausch se remet mal de sa léthargie : nausées, troubles de la mémoire, paranoïa... Malgré les traitements et la bienveillance de son partenaire de bord, la jeune passagère glisse au fil des jours dans la folie... Aucun signe de vie, au sol. À part eux, tout est mort. Stérile. À quoi bon avoir survécu au cataclysme, si tout retour sur Terre semble impossible ?


Avis :

Hola, on va parler BD aujourd’hui !! Hope One, une histoire en deux tomes qui m’a attiré par sa couverture (voilà, voilà encore une fois la couverture !)

Hope One c’est l’histoire de Megan, une femme qui se réveille dans une capsule spatiale. Elle est seul avec un homme qui lui apprend qu’elle est ici volontairement suite à la guerre froide. Malgré ses efforts elle ne retrouve pas la mémoire au fils des jours.

Cette BD m’a fait comprendre un truc, j’aime pas les histoires d’amnésique ^^’ Elle ne sait pas ou elle est, elle ne sait pas pourquoi et s’impatiente de trouver des réponses, ce que je comprend, mais c’est relou à lire. Elle est parano, elle s’énerve … Bref, c’est chiant à lire je trouve.

Du coup vous l’aurez compris, j’ai pas adore l’histoire. Je me suis un peu ennuyée avec Megan. Cela dit, une fois que j’ai fini la BD j’ai quand même eu envie de lire la suite, donc quand le tome 2 sortira je le lirais je pense ! Megan me fait de la peine, clairement elle vit quelque chose de traumatisant et je comprend ses réactions. Mais à lire ça ne m’a pas emballé.

Je n’ai pas trop accroché aux illustrations non plus, et bon on le sait tous, les illustrations en BD c’est important ! 

Bref, une BD qui ne me marquera pas je pense, mais je suis quand même curieuse de lire la suite pour connaitre la fin de l’histoire de Megan. 

★★★☆☆☆

samedi 9 mars 2019

Gunnm, Tome 1, Yukito Kishiro.

Titre : Gunnm, Tome 1.
Auteur : Yukito Kishiro.
Parution Fr : 2016.
Éditeur : Glénat.

4° de couverture :

Gally est une androïde trouvée dans la Décharge, cet océan d'ordures déversé par Zalem, la ville suspendue. Ido, un bio-mécanicien de génie, lui construit un nouveau corps, mais rien ne pourra empêcher Gally de révéler sa vraie nature : une guerrière obsédée par la victoire dont le «Panzer Kust», une redoutable technique de combat, est le seul héritage d'un passé obscur


Avis :

Coucou tout le monde !! Aujourd’hui je vous parle de Gunnm, un manga assez vieux, la première édition française date de 1995, mais il fait parler de lui en ce moment car il vient d’être adapté au ciné.

Gunnm c’est l’histoire de Gally, une chasseuse de prime cyborg super badass. Elle est à la recherche de Makaku, un espèce de monstre qui mange des cerveaux. (Manger des humains c'est quelque chose de récurent dans les mangas j'ai l'impression xD)

Je suis facilement rentrée dans l’histoire, Gally est retrouvé par Ido dans une décharge. Il la soigne, lui trouve un corps etc. L’histoire est assez classique mais j’ai bien aimé, elle est sombre, violente et un peu gore parfois mais c’est cool ^^’ 

J’ai aussi aimé les illustrations, en tout cas celles qui ne sont pas trop chargées. Parce que les dessins de combats sont un peu compliqués ^^’ Le gros plus : les pages en couleurs, j’avoue elles m’ont fait craquer :) Je ne m’y attendais pas, du coup c’était une belle surprise

Ce premier tome place bien l’histoire, les personnages et l’univers. Il m’a donné envie de lire la suite et aussi de voir le film :)

★★★★☆☆

jeudi 7 mars 2019

Par le feu, Will Hill.


Titre : Par le feu.
Auteur : Will Hill.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Casterman.


4° de couverture :

Inspiré par l'histoire vraie de la secte Waco,
Par le feu est un grand roman sur la folie des hommes et le courage d'une adolescente.
Livre événement en Angleterre, il a remporté le prestigieux YA Book Prize 2018.
Impossible à lâcher tant qu'on n'a pas atteint la dernière ligne de la dernière page.


Avis :

Coucou les loulous :) Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman inspiré d’une histoire vraie : Par le feu. Mais avant je voulais remercier Casterman pour cette lecture ! Ce roman est inspiré par l’histoire de la secte Waco, une secte qui a été démantelé parce qu’ils étaient armés jusqu’aux dents.

Ce roman commence au moment du démantèlement de la secte. On suit l’histoire de Moonbeam, une jeune adolescente rescapée de l’assaut du FBI. À sa sortie de l’hôpital elle est suivie par un psychiatre, on découvre son histoire au travers de ses différents témoignages au cours de ses séances de thérapie avec le docteur Hernandez.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, il est vraiment très intéressant. Perso je n’étais pas du tout informé sur la secte Waco, j’ai donc découvert de A à Z cette histoire. E, faite j’y connais rien du tout en secte en général mise à par les clichés, du coup j’ai tout découvert ^^’ 

Moonbeam est une jeune fille vraiment touchante, elle doutait déjà du père John avant l’attaque du FBI, mais plus elle raconte son histoire et plus elle sort de l’endoctrinement dans laquelle elle était depuis des années. J’ai aussi beaucoup aimé l’agent Calyle, l’agent du BFI qui suit ses séances en plus du docteur Hernandez, par contre j’ai trouvé le psy carrément trop niais !

J’ai trouvé ce roman très intéressant, et original. Ça change des romances et des dystopies (même si j’adore les dystopies ^^’) J’ai plongé dans cette lecture avec plaisir, j’étais très curieuse de découvrir l’histoire de Moonbeam, j’ai quand même deviné pas mal d’éléments, la fin n’est pas surprenante. Cela dit, je ne suis pas sure que le but de l’auteur était de nous surprendre. En tout cas ça ne m’a pas gâché ma lecture.

Bref, un roman original que je vous conseil, perso j’ai passé un super moment au coté de Moonbeam. J’ai vraiment aimé découvrir son histoire. J’ai aimé sortir de mes habitudes de lectures avec ce roman !


★★★★☆☆

mercredi 6 mars 2019

Umbrella Academy, Tome 1&2, Gerard Way & Gabriel Ba.

Titre : Umbrella Academy, Tome 1&2.
Auteur : Gerard Way & Gabriel Ba.
Parution Fr : 2009.
Éditeur : Delcourt.


4° de couverture :

Lorsque 43 enfants naissent de femmes qui ne montraient aucun signe de grossesse, Sir Reginald Hargreeves en adopte sept dans l'espoir de sauver l'humanité. Les enfants grandissent, leurs exploits au sein de l'Academy se succèdent, comme les crises familiales... jusqu'à la dissolution du groupe. Les années passent avant que les membres de cette famille dysfonctionnelle se retrouvent autour de la tombe de leur père adoptif et se déchirent à nouveau.


Avis :

Hello les chatons ! Je ne sais pas vous mais moi j’ai tendance à être accro à Netflix, du coup forcément j’ai déjà maté tout les épisodes de Umbrella Academy, et ça m’a donné envie de lire les comics.

Umbrella Academy c’est une histoire de super héros à la X-men (c’est ce qui m’a attirer). On suit les aventures de 7 enfants adoptés par le milliardaire Hargreeves. Tout les sept sont nés de mères qui n’étaient pas enceintes, comme comme 36 autres enfants, et possèdent des capacités hors du commun. L’histoire commence à la mort de Hargreeves, ses « enfants » reviennent au bercail pour l’enterrement, et les relations entre eux est compliquée. En plus de ça, Numéro 5, l’un des 7, qui a le pouvoir le voyager dans le temps annonce la fin du monde pour dans 3 jours.

J’ai bien aimé le premier tome, la série est assez bien adapté. Les comics sont encore plus barré, j’ai trouvé ça trop cool :) Par contre j’ai un peu moins accroché au second tome. C’est de plus en plus trash. J’ai trouvé le tome 2 un peu compliqué, il s’y passe vraiment beaucoup de choses, avec les retours dans le temps, les enquêtes, etc.

J’aurais aimé que les personnages soit plus développés, en fait j’ai eu envie de lire les BD pour en savoir plus sur le passé des personnages, je suis un peu déçue ne pas avoir eux ce que je voulais. 

Bien que j’ai aimé cette lecture, je pense que j’ai préféré la série, c’est vrai que les comics sont plus barré et partent dans tout les sens. La série est un peu plus structurée et facile à suivre.

Cela dit, je vous conseil quand même de découvrir ces comics si vous aimé les super-héros torturés. Moi j’ai passé un bon moment, surtout avec le premier tome !



★★★★☆☆

samedi 2 mars 2019

Bilan février 2019.

Coucou les chatons :)

Aujourd'hui on est le 2 mars, je suis légèrement en retard sur mon bilan du mois de février, je vais me rattraper aujourd'hui ! Je suis plus fière de moi ce mois-ci que le mois précédent ^^'

Mon Top 3 :


Mon top 3 de ce petit mois de février est plutôt Girl Power, avec Strong Girl Forever que j'ai adoré, Un autre regard, des romans graphiques très instructifs (oui je triche, c'est une chronique de 2 tomes, alors ça fait un peu top 4 ^^') Et pour finir une très belle histoire de rencontre et d'amour avec La fille dans l'écran !

Mes autres lectures :





Et vous ?! Quelles étaient vos lectures du mois ?!
Je vous souhaite un bon mois de mars :)

jeudi 28 février 2019

Nymphéas Noirs, Fred Duval & Michel Bussi.

Titre : Nymphéas Noirs.
Auteur : Fred Duval & Michel Bussi.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Dupuis.


4° de couverture :

Dans le village de Giverny, où Claude Monet peint quelques-unes de ses plus belles toiles, la quiétude est brusquement troublée par un meurtre inexpliqué. Tandis qu'un enquêteur est envoyé sur place pour résoudre l'affaire, trois femmes croisent son parcours. Mais qui, de la fillette passionnée de peinture, de la séduisante institutrice ou de la vieille dame calfeutrée chez elle pour espionner ses voisins, en sait le plus sur ce crime ? D'autant qu'une rumeur court selon laquelle des tableaux d'une immense valeur, au nombre desquels les fameux Nymphéas noirs, auraient été dérobés ou bien perdus.


Avis :

Hello tout le monde :) Aujourd’hui je vous parle d’une adaptation BD d’un roman que j’ai juste A-D-O-R-É : Nymphéas Noirs. Du coup quand j’ai vu la BD j’ai direct su que je la lirais !

Bref, Nymphéas Noirs c’est l’histoire de trois femmes à Givreny, la ville mythique de Claude Monet. L’une d’elles est une petite fille de 11 ans passionnée de peinture, une autre est l’institutrice du village, la dernière est une vielle dame qui espionne tout le monde. Un homme est retrouvé dans le fleuve, une enquête est donc en court, le suspect numéro 1 est le mari jaloux de l’institutrice.

J’ai beaucoup aimé cette adaptation, on retrouve la poésie du texte, notamment grâce aux illustrations et aux couleurs impressionnistes. Les auteurs ont réussi a retrouver l’ambiance du roman en 135 planches. 

Evidemment l’histoire est mieux développé dans le roman, mais tout les détails importants sont présent dans cette adaptation, j’ai adoré replonger dans cette histoire. Je vous conseil vraiment de tenter le coup, que vous ayez lu le roman ou pas !

★★★★★☆

mardi 26 février 2019

Les sorties littéraires que j'attends le plus #31

Hello les chatons !!

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler, comme tout les mois, des sorties de mars qui me font de l'oeil :) J'en ai sélectionné 4, le nouveau Yves Grevet, un auteur que j'aime beaucoup. Le nouveau Sylvie Allouche parce que j'ai beaucoup aimé Stabat Murder. Par le feu, une parution Casterman dont tout le monde parle déjà et un petit roman féministe qui regroupe plusieurs autrices de talents, je ne veux pas rater ça !!


✶ Par le feuWill Hill. (6/03) - Casterman -

Ce que j’ai vu continue de brûler en moi…
Avant, elle vivait derrière la clôture.

Elle n’avait pas le droit de quitter la Base.
Ni de parler à qui que ce soit.
Parce que Père John contrôlait tout et qu’il établissait des règles.
Lui désobéir pouvait avoir des conséquences terribles.
Puis il y a eu les mensonges de Père John.
Puis il y a eu le feu…

Inspiré par l'histoire vraie de Waco, Par le feu est un grand roman sur la folie des hommes et le courage d'une adolescente. Livre-événement en Angleterre, il a remporté le prestigieux YA Book Prize 2018.


✶ Comment mon père est mort deux foisYves Grevet. (7/03) - Syros -

Alors que son père vient de trouver la mort sur la route du piton Maïdo, à la Réunion, Soën est miné par de terribles doutes. Pourquoi des policiers ont-ils fait le voyage depuis Paris pour enquêter sur les circonstances du décès ? Pourquoi son père avait-il menti à tous sur l’existence de sa propre famille en métropole ? Pour comprendre, Soën va suivre la seule piste dont il dispose, celle d’événements survenus en Turquie trente ans plus tôt…



✶ La revanche des princessesCollectif. (14/03) - Poulpe Fiction -

6 grandes voix de la littérature de jeunesse. 6 histoires de princesses audacieuses et décalées !

Parce que les princesses ne sont pas toutes de belles endormies, de délicates rêveuses, de romantiques filles sages, ou pas seulement, ou pas toujours… Les princesses prennent leur revanche !
Ici, lassées d’attendre qu’un prince vienne enfin les rejoindre, elles partent elles-mêmes à l’aventure ! Tour à tour espiègles, courageuses et rebelles, au théâtre comme en forêt profonde, rien ne les arrête.
Un beau recueil richement illustré à offrir aux lecteurs à partir de 8 ans, signé par : Sandrine Beau, Clémentine Beauvais, Charlotte Bousquet, Alice Brière-Haquet, Anne-Fleur Multon et Carole Trébor.



Snap KillerSylvie Allouche. (14/03) - Syros -

Un élève de terminale est retrouvé mort un dimanche à l’aube, pendu par les pieds à une branche de platane, au milieu de la cour de son lycée. 980 élèves suspects, sans compter le directeur, les profs et le reste du personnel, l’enquête s’annonce complexe. Pourquoi le meurtrier a-t-il pris le risque fou de cette mise en scène ? Y a-t-il un lien entre ce meurtre et le suicide d’une élève de seconde, victime d’un harcèlement brutal sur les réseaux sociaux quelques mois plus tôt ? Pour la commissaire Clara Di Lazio et son équipe, aucun indice ni aucune piste ne sont à négliger.


Et vous, 
quelles sont les sorties de mars qui vous font envie ?