lundi 22 janvier 2018

C’est lundi que lisez vous ? (161)

« C’est lundi que lisez vous » est un RDV dont les participants sont répertoriés chez Galleane.



CE QUE J’AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :
Coucou les chats, vous avez passé une bonne semaine, et fait de belles lectures ? Moi j'ai commencé la semaine avec Mon amie Adèle, qui était vraiment sympa, puis Songe à la douceur que j'ai moins aimé et j'ai fini la semaine avec Philibert Merlin, un roman pour les 9 ans très chouette.



CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :
Un amour blessé. Un espoir fou. Une femme en quête d'elle-même. Été 1986. Emma, les cheveux flamboyants, rencontre Marc au pied d'une Grande Roue. Elle est si jeune, il est si fort. C'est une histoire d'amour qui commence, autour d'une barbe-à-papa, les pieds dans le sable. Une histoire intense. Vitale. Mais ce ''Il était une fois'' se transforme bientôt. Et le conte de fées devient celui de l'ogre et de la poupée. Au côté d'Emma, il y a Tess dans la nuit, David en haut d'une montagne et Nathan dans un bureau de flic. D'autres personnages pour d'autres destins - d'autres chaos. Les ruptures de chacun les ont isolés du reste du monde. Ils marchent. Chacun à leur rythme, ils marchent. À la recherche de leur identité. Dans ce labyrinthe romanesque, où Lynch rencontre Kafka, le réel a besoin des chimères pour se révéler. Et permettre, petit à petit, à toutes les pièces du puzzle d'Emma de se dessiner. Emma, qui n'est pas qu'une poupée.




CE QUE JE LIRAIS ENSUITE :


 

dimanche 21 janvier 2018

Philibert Merlin, l’apprend enchanteur, Gwladys Constant.

Titre : Philibert Merlin, l’apprend enchanteur.
Auteur : Gwladys Constant.
Parution Fr : 2018.
Éditeur : Le Rouergue. 


4° de couverture :

Dans la famille de Philibert Merlin, tout le monde a un don... Tous, sauf Philibert ! Ses parents et ses six frères et soeurs sont chacun des génies dans leur domaine : musique, danse, sciences, etc. Normal, ce sont des enchanteurs ! Mais Philibert a beau chercher son talent, faire des expériences, il ne trouve rien... Serait-il un simple petit garçon ? Pas sûr !


Avis :

Hello les chats ! Aujourd’hui je vous parle d’un petit roman publié chez le Rouergue une maison d’édition que j’aime beaucoup !! Il s’agit de Philibert Merlin, l’apprenti enchanteur.

Philibert est le 7ème d’une fratrie. Chez lui tout le monde a un don, pour la musique, la danse, l’informatique ou encore la chirurgie, normal il fait partie d’une famille d’enchanteur, mais pas lui. Lui il est "normal" et cherche désespérément ce dans quoi il excellerait. Et pourtant tout les fan de fantasy vous le diront, le 7ème fils normalement c’est le top du top, l’élu, le plus fort, le plus beau, le plus courageux (enfin vous voyez ou je veux en venir !)

Ce roman est destiné aux enfants de 9 ans et plus, il est assez court ce qui permet à l’enfant d’avoir la satisfaction de le finir rapidement. Malgré tout il est complet, l’histoire est très chouette. On rencontre Philibert un jeune garçon créatif et déterminé à découvrir son don. Il jalouse un peu ces frères et soeurs qui ont trouvé leur don, et angoisse de ne pas trouver le sien. Il est très attachant et vraiment sympathique.

J’ai trouvé ce petit roman très sympa, il est remplit de références à divers univers fantastiques : Harry Potter, Merlin l’enchanteur (celui là il était facile à trouver), Brocéliande etc. Pourtant ce n’est pas un roman de fantasy. Les dons de la famille Merlin reste très terre à terre, le père est le meilleur chirurgien, sa mère est une physicienne très douée, les frères et soeurs font de la danse, de la musique, des maths …

Les chapitres s’enchainent très vite, 3-4 pages chacun. Le rythme est très dynamique du coup, et c’est très agréable à lire. Le style de l’auteur est fluide et clair, parfaitement adapté au public visé.

Bref, vous l’aurez compris, je trouve ce petit roman très chouette pour les jeunes lecteurs, et je compte bien le conseillez à partir de maintenant à la librairie. N’hésitez à le faire lire à vos enfants !

★★★★★☆

vendredi 19 janvier 2018

Songe à la douceur, Clémentine Beauvais.

Titre : Songe à la douceur.
Auteur : Clémentine Beauvais.
Parution Fr : 2016.
Éditeur : Sarbacane.


4° de couverture :

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.


Avis :

Coucou mes poussins ! Aujourd’hui on va parler de Songe à la douceur, un livre - poème qui a fait beaucoup de bruit à sa sortie. J'avais beaucoup aimé Les petites reines de la même auteure et j’avais envie de la retrouver dans une nouvelle histoire.

Dans ce roman un peu particulier on découvre Tatiana et Eugène, qui se croisent pas hasard 10 ans après leur première rencontre. Clémentine Beauvais nous raconte, sous forme de poème, le présent et le passé de l’histoire entre Tatiana et Eugène. 

C’est un roman extrêmement travaillé, le choix des mots, de la mise en page tout est pensé à la perfection. Mais pourtant j’ai eu du mal à entrer dans cette histoire. Beaucoup de mal même. Je ne suis pas vraiment fan de poésie, et j’ai eu du mal à m’y faire. Un fois passé cette barrière j’ai quand même un peu apprécié cette lecture. Cela dit, vous le savez si vous lisez régulièrement mon blog, les romances ne sont pas trop ma tasse de thé.

Globalement je pense quand même être passé à coté de cette histoire. J’ai trouvé l’histoire d’amour entre Tatiana et Eugène un peu nan-nian (mon expression favorite ^^’) Il ne se passe pas grand chose, je me suis un peu ennuyée lors de certains passages.

Bref, je ne sais pas trop quoi vous dire de plus, je n’ai pas adoré cette lecture, pourtant il est très bien travaillé, je pense qu’il faut le lire pour se faire son propre avis, mais la forme poème ne peut pas plaire à tout le monde !

★★☆☆☆☆

mercredi 17 janvier 2018

Mon amie Adèle, Sarah Pinborough.

Titre : Mon amie Adèle.
Auteur : Sarah Pinborough.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Préludes.
Achetez le ebook sur Numilog : ICI


4° de couverture :

LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise... Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?


Avis :

Hello les chats ! Aujourd’hui je vous parle d’un roman que j’ai lu sur conseil d’Anais, ma super collègue : Mon amie AdèleUn thriller captivant vraiment apprécié sur la blogosphère.

Globalment je suis d’accord avec ma collègue, ce roman est vraiment prenant ! C’est l’histoire d’un trio infernal piégé dans un cercle vicieux de mensonges, trahisons, manipulations etc. Après une soirée arrosé dans un bar en compagnie d’un homme charme, Louise rencontre son nouveau patron et malaise : c’est l’homme charmant du bar. En plus il est marié, avec Adèle. Adèle et David sont mariés depuis très longtemps quand ils emménagent dans la même ville que Louise. Alors qu’elle commence une relation secrète avec David, Louise rencontre par un « heureux » hasard Adèle et devient amie avec elle, les ennuies commencent !

J’ai beaucoup aimé l’intrigue, dès le début et jusqu’à la fin mon cerveau a inventé des tonnes de théories pour expliquer le moindre trucs bizarres. Sarah Pinborough sait tenir son lecteur en haleine ! Le moindre détails est réfléchi, tout est développé au fur et à mesure, juste ce qu’il faut pour garder le suspense et permettre quand même l’avancement de l’histoire.

Le rythme m’a plu, je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Ce roman aurait pu être plus condensé, c’est vrai que parfois l’auteure étire un peu l’histoire, mais en même temps il ny a pas de longueurs alors la lecture est très agréable et dynamique.


J’ai tout de suite eu pitié pour Louise et David et détesté Adèle, la gentille femme au foyer un peu gourde. Louise est vraiment quiche, elle se glisse elle même dans les ennuies, elle ne réfléchi pas, une vraie gourde elle aussi en fait ! Et puis David, pauvre alcoolique malheureux en mariage .. Quel trio d’enfer c’est trois là !

Bref, je ne vous en dis pas plus, je ne veux pas risquer d’en dire trop, mais c’est un livre à lire ! Je n’ai pas autant aimé que Anais, mais j’ai quand même passé un super moment avec ce thriller, dont la fin est digne de ce que promet l’éditeur !

★★★★★☆

mardi 16 janvier 2018

Top Ten Tuesday #27

Coucou les chatons !! 

Aujourd'hui on se retrouve pour le premier Top Ten de l'année (enfin mon premier top ten !) Il porte sur les livres qu'on voulait lire en 2017 et qu'on a pas eu le temps de découvrir finalement ! Je n'ai choisi que des livres présents dans ma PAL.



Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2ème édition sur le blog Frogzine.


Voilà donc les 10 romans que je n'ai pas eu le temps de lire en 2017 que je n'ai pas eu le temps de lire et que j'espère lire en 2018 du coup :






Et vous alors ?!
Quels sont les livres que vous n'avez pas eu le temps de lire en 2017 ?

lundi 15 janvier 2018

C’est lundi que lisez vous ? (160)

« C’est lundi que lisez vous » est un RDV dont les participants sont répertoriés chez Galleane.


CE QUE J’AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Coucou les chatons !! Cette semaine j’ai lu deux romans et une BD. J’ai commencé la semaine avec Warcross, ensuite j’ai lu Les chroniques de Zi. J’ai fini la semaine avec la BD : Dans la combi de Thomas Pesquet.


CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :
LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.
DAVID

Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.
ADÈLE

L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise... Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.


David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?


CE QUE JE LIRAIS ENSUITE :


 Je vous souhaite une belle semaine mes loulous :)

dimanche 14 janvier 2018

Dans la combi de Thomas Pesquet, Marion Montaigne.

Titre : Dans la combi de Thomas Pesquet.
Auteur : Marion Montaigne.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Dargaud.


4° de couverture :

Le 2 juin dernier, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d'un rêve d'enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour? Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour ? sa marque de fabrique ? le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu'à sa mission dans l'ISS et son retour sur Terre.


Avis :

Hello tout le monde ! Aujourd’hui je vous parle de la BD qui fait fureur depuis sa sortie : Dans la combi de Thomas Pesquet. Avec cette BD Marion Montaigne nous raconte la mission spatial de notre héros national, depuis le jour ou il a décidé de devenir astronaute jusqu’à son retour sur terre.

Quand j’ai vu la popularité de cette BD j’ai été très curieuse de la découvrir aussi. Je ne suis pas sure que je l’aurais lu sinon, je l’avoue ! Et j’aurais raté quelque chose, car cette BD est très instructive, drôle et très bien faite. J’ai vraiment passé un super moment à découvrir l’histoire de Pesquet, la station spatial international - soyouz - la nasa etc.. Plein de choses dont j’avais entendu parler sans en savoir grand chose.

Par contre, je n’ai pas du tout accroché aux illustrations. Les dessins sont super moches (enfin en tout cas à mon gout.) J’ai vraiment du mal à lire une BD dont je n’aime pas le graphisme, et j’ai du faire un effort pour commencer celle-là. Mais heureusement il y a beaucoup d’humour et d’anecdotes sympa qui encouragent à finir notre lecture.

Bref, je n’ai pas grand chose à dire de plus, si ce n’est que je vous encourage à lire cette BD qui est vraiment sympa et qui vaut le coup d’oeil !

★★★★☆☆

vendredi 12 janvier 2018

Les chroniques de Zi, tome 1 : Phelan, Jean-François Chabas.

Titre : Les chroniques de Zi, tome 1 : Phelan.
Auteur : Jean-François Chabas.
Parution Fr : 2018.
Éditeur : Nathan. 


4° de couverture :

Au royaume des Mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier. Elle s'apprête à le dévorer, quand, soudain, l'enfant l'interpelle…

Bien des années après, dans un village, Phelan, un adolescent expert au maniement de l'épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Il lui a suffi de l'apercevoir, alors qu'elle venait visiter les Mille Lacs depuis son lointain royaume des Trois Vagues. Or le cheval de la princesse s'est emballé et l'a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l‘Ogre qui y règne… Personne n'est jamais ressorti vivant de ces montagnes.
Mais Phelan ne peut abandonner l'amour de sa vie. Il se met en route pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami Turi, aux cheveux bleus, dont la force n'a d'égale que la susceptibilité. Avant même d'atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée d'obstacles et de rencontres plus inquiétantes les unes que les autres. Sans compter que, sur leur chemin, plane l'ombre d'une mystérieuse sorcière…


Avis :

Coucou les chats. Aujourd’hui je vous parle des chroniques de Zi, un roman que j’ai pu lire pour le boulot et dont je ne connaissais rien avant de l’avoir dans les mains.

Ce roman nous raconte dans une première partie l’histoire d’une sorcière qui a kidnappé un bébé princier pour le manger. Dans une seconde partie un rencontre Phelan, un jeune homme amoureux d’une princesse supposé morte. Il décide de tout faire pour la retrouver avec son ami Turi.

Pour le coup ma chronique risque d’être courte, parce que franchement je n’ai pas grand chose à dire. Je n’ai pas particulièrement apprécié cette lecture, ni particulièrement détesté d’ailleurs. J’ai lu ce livre il y a une semaine ou deux, je n’avais pas encore eu le temps de le chroniquer et aujourd’hui que je le fais je me rend compte que je n’ai pas garder de souvenir impérissable de cette histoire.

Je me souviens quand même que la première partie est longue et que j’ai mis du temps à comprendre son intérêt pour le reste de l’histoire. Je me souviens également que je ne me suis pas vraiment attaché à Phelan ni à son copain Turi.

On m’avait vendu ça comme la prochaine merveille de nathan, et franchement j’espère pour les éditions nathan que c’est faux et qu’il va y avoir mieux dans les semaines à venir parce que là j’ai pas compris !

Sinon le style est fluide et clair. Le rythme est bon, ce n’était pas ça mon problème avec l’histoire. C’est juste, je pense, que cette histoire n’était pas faite pour moi !

Bref, un roman que je ne recommande pas particulièrement, mais il se lit vite alors n’hésitez a vous faire votre propre avis et à venir m’en parler !!

★★☆☆☆☆

mercredi 10 janvier 2018

Warcross, Marie Lu.

Titre : Warcross.
Auteur : Marie Lu.
Parution Fr : 2018.
Éditeur : Pocket jeunesse.
Acheter le ebook sur Numilog : ICI.


4° de couverture :

La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…


Avis :

Coucou les chats ! Aujourd’hui je vous parle du petit nouveau de Marie Lu, une auteure que j’adore !! La saga Legend est vraiment sublime et Young Elites est aussi vraiment génial ! 

Avant de dire quoi que ce soit sur ce roman j'aimerais parler un peu des couvertures. Déjà je trouve la couverture VO atroce, vraiment super laide ! Et la couv française est un peu mieux, mais franchement pourquoi des couvertures aussi moche pour ce roman ?!

Bref, Warcross c’est l’histoire de Emika, une jeune orpheline qui traque des criminels comme chasseuse de prime pour vivre. Quand elle décide de pirater une partie officiel de Warcross pour voler un bonus et gagner un peu d’argent elle se fait repérer par Hideo le créateur du jeu et se retrouve à participer au jeu pour aider Hideo.

Je vous avoue que les histoires de jeux vidéo c’est un peu moins ma tasse de thé que les chasses à l’homme comme dans Legend. Mais je me suis quand même lancé dans cette lecture parce que c’était Marie Lu. Nous voilà donc emporté dans un univers remplit de nouvelles technologies à la recherche du hacker que traque Emika. Il est vrai que l’histoire m’a moins passionné que les deux précédentes, mais j’ai quand même accroché.

L’univers est très bien construit, pensé dans les moindres détails, on reconnait bien Marie Lu la dedans. Elle a le sens du détail ! Le style de l’auteure est toujours aussi efficace, fluide et vraiment agréable à lire. Par contre j’ai trouvé l’avancé de l’histoire assez lente. Au début on rentre dans le vif du sujet, Emika est sur la piste d’un criminel, mais ensuite, après le piratage et l’intégration de Emika au tournoi de Warcross j’ai trouvé le temps long.

Emika est un personnage très attachant, son histoire est touchante et on très vite envie de lire son histoire pour savoir si elle s’en sort. Elle est débrouillarde, courageuse et talentueuse. Par contre les autres j’ai eu du mal, ils ne sont pas assez développé à mon gout pour que je m’y attache.

En bref, j’ai bien aimé ce roman mais sans plus, je pense que j’en attendais un peu trop je dois le reconnaitre. On découvre Marie Lu dans un nouveau registre, mais on retrouve son talent pour le détail et les univers très travaillé. Je vous encourage à lire ce roman pour vous faire votre propre avis :)

★★★☆☆☆

lundi 8 janvier 2018

C’est lundi que lisez vous ? (159)

« C’est lundi que lisez vous » est un RDV dont les participants sont répertoriés chez Galleane.


CE QUE J’AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Coucou les loulous ! Cette semaine j'ai lu les nouveaux livres de deux auteures que j'aime beaucoup Libérez l’ours en vous de Carole Trébor et Quand vient la vague de Manon Fargetton. Et j'ai fini la semaine avec une petite lecture mignonne Angelica Varinen !


CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :
La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…


CE QUE JE LIRAIS ENSUITE :



Bonne semaine mes chatons !!