vendredi 3 avril 2020

Phobie Douce, John Corey Whaley.

Titre : Phobie Douce.
Auteur : John Corey Whaley.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Casterman.


4° de couverture :

De toute façon, Solomon n'avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l'eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu'il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n'intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu'il aille mieux. À L'âge de seize ans, il n'avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.


Avis :

Holà todos :) comment vous allez ?! Moi je continue de faire réduire ma PAL en sortant les vieux trucs (enfin ceux qui y sont depuis longtemps quoi, il n’y a aucun jugement de valeur là-dedans promis !!) Du coup aujourd’hui je vous parle de Phobie Douce, de chez Casterman, paru en 2017 (des vieux trucs je vous dis !)

Phobie douce c’est l’histoire de Solomon, il n’a pas été capable de sortir de chez lui depuis 3 ans, à cause de son agoraphobie et de ses crises de panique qui le tétanise. Ouais je sais, j’ai un drôle d’humour, on est en confinement et je lis l’histoire d’un type qui ne sort pas de chez lui … Pour tout vous dire, je n’ai pas lu le résumé de ce lire depuis 2017, je ne savais pas du tout dans quoi je m’embarquais !!

Bref, revenons en à Solomon, il n’est donc pas sortie de chez lui depuis 3 ans. Il vit sa petite vie de confiné avec ses parents sans rien remettre en question jusqu’au jour ou il reçoit une lettre de Lisa, une fille qui était au collège avec lui (avant qu’il ne s’enferme donc). Lisa dit vouloir devenir son amie, et il accepte de la rencontrer. La vérité c’est que Lisa veut écrire un mémoire sur la pathologie de Solomon pour obtenir une bourse d’étude.

C’est une histoire assez sympa, Solomon est un personnage vraiment attachant, et Lisa, bien que ses intentions de bases ne soient pas jolie-jolie, est plutôt sympathique également. Elle présente Solomon à son petit ami Clark et un chouette trio se forme. Et contrairement à se que je croyais, l’histoire a réussi à me surprendre, je pensais avoir deviné la fin (et la fin que j’avais deviné était nulle, alors heureusement qu’elle était fausse) Bon la fin est un peu rapide quand même.

Mais bon, j’ai pas non plus été emballé de ouf par l’histoire, elle se lit vite et bien, mais elle est oubliable je pense. Je ne regrette pas de l’avoir enfin lu cela dit, parce qu’il est quand même sympa, et puis comme ça ma PAL baisse :)

★★★☆☆☆

jeudi 2 avril 2020

The weatherman, Tome 1, Jody Leheup & Nathan Fox.

Titre : The weatherman, Tome 1.
Auteur : Jody Leheup & Nathan Fox.
Parution Fr : 2020.
Éditeur : Urban Comics.


4° de couverture :

Nathan Bright avait tout pour lui : une superbe petite amie, un chien attachant et le poste le plus en vue de Mars : celui de présentateur météo.
Son quotidien va cependant prendre un tour inédit lorsqu'on l'accuse d'être à l'origine de l'attaque terroriste qui raya 8 milliards d'individus de la surface de la Terre et obligea le reste de l'humanité à migrer sur la planète rouge. Mais est-il vraiment coupable de ce crime ?


Avis :

Hello !! Aujourd’hui on va parler comics indé avec The weatherman, le premier tome d’une nouvelle série chez Urban Comics. Je l’ai lu parce que j’ai bien envie de lire pas de comics indé et qu’il m’a été recommandé par un collègue, alors je me suis lancée :)

The weatherman c’est l’histoire de Nathan Bright, un présentateur météo très populaire. Tout va bien pour lui jusqu’au jour ou on l’accuse d’avoir commit l’attentat terroriste qui a couter la vie à presque tout les habitants de la terre (oui je ne vous ai pas dit, l’histoire se passe sur mars). S’en suit tout un tas de courses poursuite, actes de violence etc.. 

Bon bon bon, qu’est ce que j’ai pensé de cette histoire…? Franchement je ne sais pas trop, je l’ai trouvé méga violente. Tout le monde torture tout le monde, il y a des explosions dans tout les coins. 

Amanda, une agente de je ne sais pas pas quoi retrouve Nathan, elle commence par le torturer elle aussi avant de décider de l’aider et surtout de le maintenir en vie pour retrouver un groupe terroriste auquel il a appartenu avant de se faire effacer la mémoire (ça à l’air compliqué, mais quand on est dans l’histoire on comprend vite le truc !) Je dois avouer que cette Amanda, bien que Badass, n’est pas très attachante ! Contrairement à Nathan, qui a l’air trop sympathique !!

Niveau illustrations c’est du comics, moi c’est pas forcément mon truc mais on y retrouve bien les codes, couleurs criardes etc. Bon on le voit des la couverture donc pas de surprise à se niveau là ^^’

Bref, une lecture un peu mitigé, l’histoire est originale, mais un peu violente. J’aurais aimé en découvrir plus sur l’univers, et voir un peu moins de sang xD

★★★☆☆☆

mercredi 1 avril 2020

Bilan du mois de mars 2020.

Hello les chatons <3

Coucou, j'espère que vous allez bien dans cette période assez particulière et étrange, que vous ne tournez pas trop en rond chez vous. Moi j'avoue que j'ai des moments de folie un peu incontrôlé, l'enfermant ne me réussi pas à 100% J'ai qu'une hâte retourné bosser ^^'

Bref, je ne suis pas la pour me plaindre mais pour vous présenter mon bilan lecture de mars ! Je suis super contente, ça faisait un moment que je n'avais eu de coup de coeur roman, j'ai limite traversé une période de panne de lecture (et ça on sait tous que c'est moche !) Mais ce mois-ci j'ai lu un super roman, que je vous conseil à 100% : La fille qui n'existait pas ! J'ai aussi lu quelques BD, bien sur, et j'ai eu aussi un coup de coeur BD : Tant pis pour l'amour :) J'ai mis Ceci est mon corps dans les romans, mais en vrai c'est plus un docu (à mettre entre toute les mains au passage) ... 

L'avantage du confinement, c'est que j'ai eu le temps de sortir quelques livres qui sont dans ma PAL depuis longtemps. Bon trêve de bavardage, place au bilan :


Top 3 BD : 



Les autres BD :

      



Top 3 Roman :



 Les autres romans :

   


 Et vous, vous avez lu quoi ce mois-ci ?!
Je vous souhaite un bon mois d'avril :)

mardi 31 mars 2020

La fille qui n’existait pas, Natalie C. Anderson.

Titre : La fille qui n’existait pas.
Auteur : Natalie C. Anderson.
Parution Fr : 2018.
Éditeur : PKJ.


4° de couverture :

Tina ne vit pas, elle survit sur le toit d’un immeuble des bas-fonds de Sangui. Cambrioleuse la plus habile d’un gang kényan, elle ne pense qu’à une chose : venger sa mère assassinée par son ancien employeur, le nabab blanc M. Greyhill. L’occasion se présente enfin quand on lui demande de s’introduire dans la luxueuse villa de ce dernier. Prise sur le fait par Michael, le fils Greyhill avec lequel elle a grandi, Tina commence à douter. Submergés par les souvenirs de leur enfance, les deux jeunes gens décident de passer un marché… Entre les rues inquiétantes de Sangui et la guerre qui menace son village natal, Tina voit sa vengeance prendre un tournant qu’elle n’aurait jamais pu imaginer


Avis :

Coucou les chats :) Aujourd’hui je vous parle d’un livre que j’ai sortie de ma longue PAL : La fille qui n’existait pasC’est un livre sortie il y a deux ans, et je l’ai dans ma PAL depuis tout ce temps.

La fille qui n’existait pas c’est l’histoire de Tina, une jeune femme de 16 ans qui vit seule, sur un toit depuis que sa mère a été assassiné. Pour protéger sa soeur elle l’a placé dans un internat de bonnes soeurs. Elle même survit grâce à ses relations avec le gang des Goondas. Elle est déterminée à punir l’homme qui a tué sa mère, Mr Greyhill, l’ancien employeur de sa mère, un homme riche et puissant.

Au début j’ai trouvé l’histoire sympa mais classique, une jeune femme forte et indépendante, déterminée a se venger … Mais plus j’avançais dans l’histoire et plus j’étais captivée. L’histoire se complexifie au fil des pages, pour mon plus grand plaisir. L’histoire se déroule entre le Congo et le Kenya, je ne connais pas bien l’actualité de ces deux pays et je me suis retrouvé dans une ambiance assez tendue. Entre le guerre, la pauvreté, la survie, les gangs etc.

C'est un bon mélange de young adult et de thriller, avec une intrigue bien ficelée. Moi j'adore menée l'enquête quand je lis un thriller, et là je n'ai rien vu venir ! C'est très agréable de ne pas deviner la fin et d'être surprise !

Tina est vraiment très très attachante, on a envie de connaitre son histoire, on veut qu’elle réussisse son projet. Elle cherche son passé, et celui de sa mère, et on a autant qu’elle envie de le découvrir. Pour ça elle monte un projet un peu fou, elle décide de cambrioler l’ancien employeur de sa mère afin de lui voler ses données et son argent. Evidemment tout ne se passe pas comme prévu, sinon il n’y a pas d’histoire.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, bien plus dur et touchant qu’il n’y paraît dans les premiers chapitres. L’histoire est vraiment captivante, et si comme moi vous l’avez laissé tombé dans votre interminable PAL sortez le et lisez le ! Sinon, ajoutez le à votre wishlist, il veut le coup :)

Pour moi c’est presque un coup de coeur <3

★★★★★☆

vendredi 27 mars 2020

Méto, Tome 3 : Le monde, Yves Grevet.

Titre : Méto, Tome 3 : Le monde.
Auteur : Yves Grevet.
Parution Fr : 2010.
Éditeur : PKJ.


4° de couverture :

De retour à la Maison, Méto est séparé de ses proches et désigné aux yeux de tous comme le «traître». Mais les César le conduisent bientôt dans une partie de la grande demeure tenue secrète et réservée aux membres du groupe E, une élite chargée d'effectuer des missions sur le continent...


Avis :
Attention spoiler, c’est un troisième tome.

Hello :) Et oui, vous l’attendiez (ou pas) voilà mon avis sur le dernier tome de la saga Méto. Si le premier m’avait bien intrigué et donné envie de lire, c’est pas le cas du second, et la j’avoue que j’ai eu du mal à finir ce dernier tome (bon ok, j’avoue tout, je n’ai pas fini ce tome !)

Dans ce tome on retrouve encore une fois Méto, cette fois il est de retour à la maison, pas de bol. Il n’est plus un simple enfant qui doit suivre les règles, mais avant d’être quoi que se soit, il est surtout puni et interrogé (après tout c’est un traitre !) Je ne sais pas en dire plus, pour ne pas trop raconter ! En tout cas j’ai ressenti pas mal de longueur dans se tome, dès le début. 

Comme je vous le disais au début, je n’ai pas réussi à finir ce tome. C’est dommage, mais j’avais vraiment pas envie de poursuivre, malgré ma curiosité. L’histoire est trop étrange, et les réponses trop tardive. Si j’avais eu au moins une petite piste qui me donne envie de poursuivre … 

Enfin si, il y avait bien un début d’explication, et le pire c’est que ça à l’air vachement bien pensé, mais pourtant j’en pouvais plus de ce dernier tome :/

Je n’ai pas réussi, durant cette saga, à m’attacher aux personnages. Il y en a beaucoup, et même Méto, n’est pas particulièrement attachant. 

Bref, une saga qui ne m’a pas convaincue, mon intérêt n’a fait que décroitre au fil des tomes, dommage. Cela dit, si vous avez lu la saga, et fini le dernier tome, vous voulez bien me le spolier please ?! ^^’ Parce que je suis quand même curieuse.

★★☆☆☆☆

jeudi 26 mars 2020

Tant pis pour l’amour, Sophie Lambda.

Titre : Tant pis pour l’amour.
Auteur : Sophie Lambda.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Delcourt.


4° de couverture :

Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu'il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu'à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique.


Avis :

Coucou les loulous  :) Ça fait longtemps que je ne vous ai pas parler BD … Non je rigole ^^’ 

Bref, j’ai lu Tant pis pour l’amour, un roman graphique qui me fait de l’oeil depuis sa sortie, surtout qu’il est très populaire !! C’est un témoignage de l’autrice, Sophie Lambda sur son histoire d’amour avec un manipulateur. Entre histoire d’amour magique et relation toxique.

Déjà ce qui m’a attiré dans cette BD c’est le dessin, je trouve le style graphique vraiment chouette, l’utilisation des couleurs aussi, c’est dans l’air du temps. On voit ça beaucoup en ce moment, mais ça me plait :)

L’histoire c’est donc une histoire d’amour qui tourne mal, mais pas juste un peu. Marcus, l’amoureux de Sophie passe d’homme charmant à pourriture de la pire espèce, il ne manque que la violence physique (quoi que, il se frappe lui-même alors …) Il l’a manipule, l’isole, la fait douter etc.

C’est un témoignage très intéressant, j’ai découvert plein de chose. J’ai jamais eu affaire à un manipulateur, ou alors je n’avais pas le profil type de la victime alors j’ai été vite mise de coté (et tant mieux pour moi) Du coup tout je n’avais pas idée de comment pouvais se passer ce genre de relation, c’est très instructif.

J’ai vraiment passé un super moment avec cette BD, Sophie Lambda prend beaucoup de recule sur sa relation, elle nous la partage avec humour, sans pathos. Le petit nounous, chocolat est très drôle, sa présence apporte une pointe de fraicheur. C’est la façon que l’autrice à trouver pour mettre un peu de distance, et c’est une bonne idée :)


Bref, une BD vraiment chouette, avec un sujet intéressant et important. J’ai beaucoup aimé le style graphique de l’autrice, et son humour. J’ai vraiment passé un bon moment avec ce roman graphique, je vous le recommande vraiment vraiment :) C’est un coup de coeur !

★★★★★★

mercredi 25 mars 2020

Méto, Tome 2 : L'ile, Yves Grevet.

Titre : Méto, Tome 2 : L'ile.
Auteur : Yves Grevet.
Parution Fr : 2009.
Éditeur : PKJ.


4° de couverture :

Méto et ses camarades ont enfin franchi les portes de la Maison, livrant un combat terrible pour leur liberté. Méto est grièvement blessé lors de la bataille...


Avis :
Attention spoiler, c'est un tome 2.

Hello tout le monde !! Comme prévu, j’ai le le tome 2 de Méto, et je pense que cette chronique va être coutre, parce que je ne sais pas trop qui en dire ^^’

Dans ce tome Méto et ses amis ont quitté la maison. Ils ont atterris sur une ile ou se trouve les serviteurs qui ont fugués au fil des années. Ils se retrouvent face une société très hiérarchisée, avec différents clans. La vie sur cette ile n’est pas de tout repos, ils doivent sans cesse prouver qu’ils ne sont pas des traitres venu de la maison pour les avoir, et faire leur preuves.

J’ai encore plus de questions maintenant que j’ai lu ce second tome, et encore moins de réponse (enfin si c’est possible !) Non seulement je n’ai rien appris sur la maison, mais en plus cette suite est encore plus complexe niveau univers. Franchement je me demande si le confinement ne me ramollis pas un peu le cerveau !! 

Je vais quand même lire le 3, parce que je suis curieuse, et que j’ai pas mal de temps. Mais franchement, si le premier tome avait éveillé de l’enthousiasme et de l’intérêt en moi, ce second tome à tout fait retomber comme un soufflé ! Il y a moins de rythme et l’ambiance grotte c’est pas mon truc (oui parce qu’ils sont dans une grotte !)

Bref, un tome 2 qui est plus un lien entre le début et la fin qu’autre chose, on en apprend pas beaucoup, sur l’histoire et c’est assez frustrant ! Je suis un peu déçue pour l’instant :/

★★☆☆☆☆

lundi 23 mars 2020

Méto, Tome 1 : La maison, Yves Grevet.

Titre : Méto, Tome 1 : La maison.
Auteur : Yves Grevet.
Parution Fr : 2008.
Éditeur : PKJ.


4° de couverture :

Soixante-quatre enfants vivent coupés du monde, dans une grande maison. Chacun d'eux sait qu'il devra en partir lorsqu'il aura trop grandi. Mais qu'y a t il après la Maison ?


Avis :

Hello tout le monde !! Bon bon bon, niveau lecture je tape dans le bas de la pal en ce moment, du coup je vous est ressortie un livre qui y traine depuis 2017, et ouais rien que ça ! Il s’agit de Méto, un roman de Yves Grevet (que l’on connait pour U4 par exemple, pour Nox, ou encore Grupp).

Dans ce roman on suit Méto, un jeune garçon qui est enfermé dans une maison avec 64 autres garçons. Leur vie est très rythmé : sport, cours, et autres activités, le tout controlé par les Césars, 5 hommes qui les surveillent et les punissent quand ils se comportent mal. Au début du roman Méto est chargé de s’occuper de Cassus, le petit nouveau, il doit l’initier aux différents rituels et règlements de la maison.

Ok alors je ne sais pas si vous vous souvenez mais j’ai lu la BD adapté de ce roman il y a quelques temps, et franchement, je ne me souviens de rien, jusque que j’ai pas adoré ! On se retrouve dans une histoire assez compliqué, avec un univers difficilement compréhensible. L’ambiance est assez sombre et oppressante, les enfants sont presque en prison. Ils sont très surveillés par les Césars, la moindre erreur leur donne droit à des punitions assez atroce (genre être enfermé dans une chambre froid pendant plusieurs jours).

J’ai eu du mal à comprendre ce que je lisais et pourtant j’étais à fond dedans (est-ce que c’est parce que j’ai rien de mieux à faire en ce moment ?) Bref, j’ai lu sans m’arrêter, j’avais trop envie de comprendre, et à la fin .. BAH je ne sais toujours pas ce qu’est cette maison, qui sont ces enfants, pourquoi ils sont enfermés dans cette maison, par qui, dans quel but .. Bref, je ne sais rien du tout !! Tout un tome pour ne rien apprendre, avouez que c’est frustrant ! 

Heureusement, j’ai la suite à la maison ^^’ après avoir publié cette chronique je me jette sur la suite, et je vous en reparle :) En tout cas je dirais que ce roman est une bonne lecture malgré quelques défauts (oui le fait de ne pas comprendre l’univers est un défaut pour moi ^^’) Mais il n’y a aucune longueur et c’est très captivant ! Et bien écrit aussi.

Allez, je vous laisse, bon confinement à tous et bonnes lectures :)

★★★★☆☆

dimanche 22 mars 2020

Buffy contre les vampires, Tome 1 : L’enfer du lycée, Dan Mora & Jordie Bellaire.

Titre : Buffy contre les vampires, Tome 1 : L’enfer du lycée.
Auteur : Dan Mora & Jordie Bellaire.
Parution Fr : 2019..
Éditeur : Panini.


4° de couverture :

Buffy Summers entre au lycée et se fait de nouveaux amis : Alex et Willow. Mais elle est également Tueuse de vampires et, pour remplir ses obligations, elle est épaulée par Giles. 
Vous croyez connaître cette histoire ? Détrompez-vous ! De nombreuses surprises vous attendent dans cette nouvelle version de Buffy contre les vampires ...


Avis :

Hello les chats !! Vous aimé Buffy ?! Voilà la version 2020 de Buffy contre les vampires, publié chez Panini. Bon contrairement à aux dires du résumé, pour l’instant je n’ai pas eu de grandes surprises, dans cette nouvelle version de Buffy, mais ça reste une lecture sympa !

Moi quand j’étais petite j’étais team Charmed, et pas vraiment Buffy, du coup je connais Buffy dans les grandes lignes, mais je n’ai jamais regardé  toute les saisons de Buffy. Bon j’ai quand même l’intention de le faire un jour, mais j’ai pas encore trouvé le temps. Cela dit j’ai quand même déjà vu les premiers épisodes.

Bref, revenons en au comics. Ici, nous avons un version assez semblable à la série, mais en modernisé. Les téléphones portables, les tenues tout ça c’est plus 2020 que 1990 ! Mais à part ça, je n’ai pas été dépaysé …

Ce premier tome est accrocheur, il y a de l’action, l’histoire est bien mise en place, les personnages aussi. Il y a tout ce qu’il faut pour donner aux lecteurs envie de lire la suite :)

Je pense que même quelqu’un qui ne connait pas la série peut se lancer dans le comics, il ne sera pas perdu ! Au contraire même, ça peut être encore mieux. Parce que là, je trouve que les dessins ressemble trop aux acteurs. On reconnait clairement Sarah Michelle Gellar dans les traits de Buffy, et tout les autres.

Bref, une plongé dans l’univers de Buffy assez sympa, mais très semblable à la série TV. J’ai bien aimé cette lecture :)

★★★★☆☆

samedi 21 mars 2020

Strangerland, Tome 1 : Amour + Chaos, Vissagio.

Titre : Strangerland, Tome 1 : Amour + Chaos.
Auteur : Vissagio.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Les humanoïdes associés.


4° de couverture :

Adam et Elakshi, deux parfaits inconnus, se retrouvent liés malgré eux par des forces qui les dépassent. 
Si lui peut attirer n'importe quel objet vers sa direction et qu'elle peut tout repousser sur simple volonté, c'est surtout lorsqu'on les sépare qu'une puissance hors du commun éclate et provoque des destructions massives. 

Leur plus grand défi est alors d'apprendre à vivre ensemble, quoiqu'il arrive.


Avis :

Coucou tout le monde, aujourd’hui on va parler comics, car, confinement oblige j’ai ressorti un comics de ma PAL, il y a depuis quelques mois déjà, et je n’avais encore eu le temps de plonger dedans … Bref, aujourd’hui je vous parle de Strangelands, publié chez les Humanoïdes associés.

Strangelands c’est l’histoire de deux personnes aux pouvoirs un peu contraignant puisque lorsque Adam et Elkshi se touchent ou qu’ils s’éloignent un peu trop l’un de l’autre, tout explose autour d’eux. Difficile de vivre dans ses conditions.

Bon je dois avouer qu’à par les super-pouvoirs trop bizarre, je n’ai pas trop compris l’histoire. J’ai eu l’impression qu’ils voulaient s’en débarrasser (qui ne voudrait pas ?) et qu’en parallèle ils étaient pourchassé (sinon c’est pas drôle), mais je n’ai pas compris par qui ni pourquoi … 

Bref, un premier tome un peu perturbant, ou se mêle plein d’actions, mais on ne sait pas pourquoi .. C’est un peu spectaculaire, mais j’aurais aimé comprendre l’histoire. Il aurait fallu que se tome soit un peu plus introductif, je sais c’est un comble, je me plains souvent que les premiers tomes sont trop introductif … Désolée ^^’


Sinon l’univers est intéressant, et je pense que je vais lire la suite, histoire de voir si je comprend mieux les choses avec un peu plus d’histoire, mais si le tome 2 ne me convainc pas, je risque d’abandonner la série … 

En tout cas, pour l'instant je suis un peu déçue. Parmi l'univers de l'ignition c'était celui qui me tentait le plus, mais je vous conseil plutôt Ignited, qui m'a bien plus convaincu :)

★☆☆☆☆☆

Et vous vous l’avez lu ? 
Il vous fait envie ? 
Dites moi tout !