lundi 20 novembre 2017

C’est lundi que lisez vous ? (152)

« C’est lundi que lisez vous » est un RDV dont les participants sont répertoriés chez Galleane.


CE QUE J’AI LU LES DEUX DERNIÈRES SEMAINES :

Coucou les chats ! Aujourd'hui je vous parlé des lectures des deux dernières semaines, puisque je n'ai pas pu faire de récap la semaine dernière.



Alors il y deux semaines j'ai lu 54 minutes grâce à NetGalley et Hachette, ensuite Inséparables que j'ai vraiment adoré, puis Rêves d'Utica que j'ai trouvé très original !



Et la semaine dernière j'ai lu le premier tome de The Curse, dont j'attends plus mais que j'ai aimé quand même, le troisième tome des Descendants et la BD Mini Cats. J'ai aussi relu Une Braise sous la Cendre, dans le but de lire le tome suivant très vite !


CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :

Suivez votre instinct, surtout quand il vous dit de fuir. 
Wylie et Jasper ont réchappé de justesse à l'horreur du Camp Colestah. Mais la menace plane toujours sur eux, plus présente que jamais. Wylie le sent grâce à ce don qu'elle apprend à maîtriser : elle lit les émotions des autres comme à livre ouvert.
Cela suffira-t-il pour percer à jour les menteurs ? Coincée entre les fantômes du passé et les monstres du présent, Wylie va devoir soigneusement choisir ses alliés.
La sécurité des siens est à ce prix, et tellement plus encore…


CE QUE JE LIRAIS ENSUITE :


Je vous souhaite une belle semaine mes chats !

samedi 18 novembre 2017

Mini Cats, tome 1 : Chatons sous la pluie, Crisse & Evana. (Mini chronique #44)

Titre : Mini Cats, tome 1 : Chatons sous la pluie.
Auteur : Crisse & Evana.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Kennes. 


4° de couverture :

Ils sont cinq. Ils s'appellent Princess, Serenity, Loki, Rusty et Jack. Ce sont les Mini Cats, les chatons plus mignons de la chatosphère. Entre rêve et réalité, ils découvrent le monde à travers des aventures plus insolites et drôles les unes que les autres. N'hésitez pas à les rejoindre dans leur univers plein de couleurs et de tendresse. Mais prenez garde : les essayer, c'est les adopter !


Avis :

Coucou les loulous. Aujourd’hui je vous parle d’une BD trop mignonneMini Cats. En ce moment je veux adopter un chaton, alors quand Kennes m’a proposé de la lire j’ai sauté sur l’occasion ! D’ailleurs je remercie Kennes éditions pour cette lecture très fraiche et distrayante !

Cette BD c’est 5 petits chatons foufoux a qui ils arrivent pleins de petites aventures rigolotes. Serenity, Princess, Loki, Rusty et Jack sont 5 petits chats très attachants qui enchainent les bêtises et les filouteries. Ils ont des bouilles trop attachantes.

J’ai beaucoup aimé les illustrations et les couleurs ! Elles sont vives, chaleureuses, joyeuses. Chaque page nous raconte une nouvelle petite aventure des chatons. Ça me donne encore plus envie d’adopter un chaton <3

Je vous conseille cette BD pour toutes les jeunes filles qui commence la lecture, surtout si elle aime les chats !! C’est rigolo, joyeux et plein de bonne humeur ! J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir cette nouvelle saga BD.

★★★★☆☆

vendredi 17 novembre 2017

Les descendants, Tome 3 : L’ile de l’oubli se rebelle, Melissa de la Cruz.

Titre : Les descendants, Tome 3 : L’ile de l’oubli se rebelle.
Auteur : Melissa de la Cruz.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Hachette.
Achetez le ebook sur Numilog : ICI


4° de couverture :

Tout au fond des océans repose le trident du roi Triton. Il a traversé la barrière magique qui protège Auradon… et se retrouve ainsi à portée des méchants retenus sur l’île de l’Oubli. Quand cette rumeur parvient jusqu’à Uma, fille d’Ursula et rivale de Mal, elle n’en croit pas ses oreilles. Pour une fois, la marée leur amène quelque chose de génial ! Uma est prête à tout pour mettre ses vilaines griffes dessus. Mais pour cela, elle va devoir s’entourer de sa bande de pirates. De leur côté, lorsque Mal, Evie, Carlos et Jay apprennent que le puissant trident a été égaré, ils comprennent qu’il leur faut à tout prix le retrouver avant les Méchants. Heureusement, ils commencent à avoir l’habitude de chasser les objets magiques perdus ! Tandis que Uma prépare son aventure en haute mer avec Harry, le fils du capitaine Crochet, Gil, le fils de Gaston, et une bande des pires voyous de l’île, Mal et ses amis élaborent leur propre plan. Ça tombe bien : le roi Ben est parti en mission à l’autre bout d’Auradon. Super nouvelle pour Mal : inutile de suivre (toutes) les règles ! Après tout, la fin ne justifie-t-elle pas les moyens ? Commence alors une course palpitante pleine de dangers, dans laquelle s’affrontent d’anciennes amies – devenues ennemies mortelles. L’avenir d’Auradon est en jeu. Et si les deux équipes aiment faire des vagues, il ne peut y avoir qu’un gagnant.


Avis :

Hello les chats ! Oui j’étais pas la pendant plusieurs jours, pour me faire pardonner j’ai une nouvelle chronique pour vous. Aujourd’hui je vous parle du troisième tome des Descendants. Vous connaissez mon amour pour Disney, et même si les Descendants est une saga un peu bébé, j’aime bien quand même l’ambiance alors je continue cette saga.

Cette fois Mal, Evie, Jay et Carlos se retrouvent obligé de retourner (encore une fois) sur l’ile de l’oubli pour aidé la fille de Ariel a retrouver le Trident de son grand père. Pendant ce temps, de leur côté, certains enfants de méchants, dirigé par Uma la fille de Ursula se rebellent, ils veulent finir ce que Mal a commencé mais pas fini en venant sur Auradon.

On retrouve dans ce troisième tome le ton décalé et l’humour de l’auteure. Mais on retrouve également les clichés et le côté bébé. Si le second tome m’a plus plu que le premier, le troisième à un peu fait retomber mon enthousiasme. Mal et ses amis doivent une nouvelle fois sauvez Auradon. Nos gentils méchants sont emporté dans une nouvelle aventure pleine de rebondissement.

Le style est enfantin, le ton est plein d’humour et très décalé. Cette histoire se lit tout seul. Même si j’ai moins aimé cette aventure, j’ai été contente de la lire. 

Tome 1 - Tome 2.
★★★☆☆☆

jeudi 16 novembre 2017

The Curse, Tome 1, Marie Rutkoski.

Titre : The Curse, Tome 1.
Auteur : 2017.
Parution Fr : Marie Rutkoski.
Éditeur : Lumen.
Achetez le ebook sur numilog : ICI


4° de couverture :

Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. 

Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. 

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.


Avis :

Coucou le chats ! Me voilà rentrée du train de la petite enfance et de la parentalité (c’est un train qui sillonne la France pour prôner une parentalité positive) Du coup, aujourd'hui je vais vous parler d’un livre qui me faisait très envie depuis sa sortie, et qui a beaucoup fait parler de lui sur la blogo et ailleurs, il s’agit de The Curse, un premier tome dont la couverture est très belle, mais si bon Lumen ne se renouvelle pas beaucoup en matière de couv ^^’

The Curse c’est l’histoire de Kerstel une jeune fille de la haute société Valorienne. Son père lui met la pression pour qu’elle entre dans l’armé ou se marie. Elle fait son possible pour retarder l’échéance car aucune des deux options ne la tente vraiment. Un jour , par hasard, se retrouve à acheter un esclave : Arin. (La vous vous dites « comment peut-on acheter un esclave par hasard, croyez moi, je me la pause aussi xD) Ils vont petit apprendre à se connaitre.

J’ai beaucoup aimé l’univers, très bien travaillé et original. On découvre au fur et à mesure l’histoire des deux nations qui s’opposent : les Valoriens et les Herranis grâce aux conversations entre les deux personnages. Kerstel se rend compte que Arin connait beaucoup de chose pour un esclave. Elle se met à supposer qu’il était un noble lui aussi avant l’invasion de son pays par les valoriens. Petit à petit elle voit différemment les choses. J’ai beaucoup aimé l’ambiance également.

Mais je crois que j’ai été un peu déçue par l’histoire. Le début était prometteur, mais au fur et à mesure mon attention à décroché. Cette histoire ce lit très bien, mais j’attendais plus de folie, plus d’aventures et plus de dynamisme.

Les personnages m’ont plu. Arin est fort, déterminé et intelligent. J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir son passé, son histoire. Kerstel est aussi un personnage qui m’a plu, un peu moins, mais j’ai quand même aimé suivre son histoire. Par contre son évolution ne m’a pas convaincue à 100%

Le style de l’auteure lui est très agréable, fluide et clair. J’ai trouvé que le rythme manquait un peu de dynamisme, mais n’était pas lent pour autant. J’attends beaucoup de la suite.

Bref, un premier tome qui ne m’a pas convaincue autant que je l’aurais voulu, mais qui m’a plu quand même. Je lirais la suite sans hésiter, mais j’attends un petit quelque chose en plus !

★★★★☆☆

vendredi 10 novembre 2017

Rêves d’Utica, Roznarho.

Titre : Rêves d’Utica.
Auteur : Roznarho.
Parution Fr : 2016.
Éditeur : Homme sans nom.


4° de couverture :

Ghetto surpeuplé de la Zone 3. La révolte éclate. Alyss, adolescente timide en proie à d’étranges visions, s’enfuit et part à la recherche d’Utica, cité refuge fondée aux confins du monde par le mythique Protée. Peuples barbares, savants fous, humains augmentés, cyborgs et intelligences artificielles sèmeront autant d’embûches sur son chemin. Mais si le monstre n’était pas celui que l’on croyait ?


Avis :

Coucou le chats ! Aujourd’hui je vous parle d’un livre que j’ai lu parce que l’auteure est venue en dédicace dans le Cultura ou je travail, et que je me suis laissé tenter par le résumé.

Alyss, surnommée la Rêveuse, vit dans un ghetto ou elle est constamment la victime du Singe, la terreur du quartier. Quand la révolte organisé par son père se révèle être un échec et que la ville est réduit en cendre elle se retrouve à fuir et tenter le tout pour le tout pour rejoindre Utica.

Ce récit est un vrai voyage initiatique pour Alyss. Elle passe par plusieurs étapes qui la change physiquement et moralement. Ce voyage la fait évoluer dans tout les sens du terme. Le lecteur est entrainé avec elle dans une aventure hors du commun, a bord d’un petit bateau elle travers différents lieux, rencontre différentes personnes etc. 

J’ai bien aimé cette histoire, même si j’ai trouvé complètement barrée, et un peu lente. Pourtant je me suis habituée au coté décalé, et au rythme. On avance avec Alyss dans sa quête, dans son objectif de rejoindre Utica.

Par contre j’ai eu un peu de mal avec Alyss. Pour moi elle fait tout le temps les mauvais choix. Elle est un peu bébête parfois. J’ai eu du mal à la suivre à certains moment.

Le style de l’auteure est très travaillé, vraiment recherché. Ça change de ce que j’ai l’habitude de lire quand je lis un livre pour ado, le style est vraiment plus recherché, plus original aussi dans un sens puisque les styles des auteurs de young adult sont souvent semblable. J’ai vraiment aimé ce changement dans mes habitudes de lecture.

Roznarho nous entraine dans un univers très bien développé, on sent tout le travaille derrière ce roman. 

Bref, ce roman est un peu barré, mais vraiment intéressant. J’ai eu du mal avec Alyss, mais l’histoire est vraiment différente de ce que j’ai l’habitude de lire. Je suis sortie de ma zone de confort livresque !

★★★★☆☆

Et maintenant je vous dis à mercredi, voir jeudi, car je vais participer au train de la petite enfance, et que je n'aurais pas le temps de chroniquer mes lectures cette semaine. À bientôt mes chats !

jeudi 9 novembre 2017

Inséparables, Sarah Crossan.

Titre : Inséparables.
Auteur : Sarah Crossan.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Rageot.
 
4° de couverture :

Grace et Tippi. Tippi et Grace.
Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables,
entrent au lycée pour la première fois...

Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?


Avis :

Hello les chatons ! Aujourd’hui vous parle d’un livre magnifique, que j’ai faillis ne pas lire, mais heureusement une amie m’a convaincue de le lire, et me l’a prêtée. 

« Je peux imaginer des centaines de choses qui seraient pires que de vivre auprès de Tippi, de vivre dans ce corps, et d’être celle que j'ai toujours été. 
Je pourrais imaginer mille choses bien pires
Un million.
Si quelqu'un me le demandait. »

Inséparables c’est l’histoire de Tippi et Grace, des jumelles siamoises qui sont obligés d’entrer au lycée après avoir eu droit à des cours à domicile toute leur vie. Elles ne sont pas très emballées par l’idée, mais font face ensemble, comme à chaque fois. Au lycée elles rencontrent Yasmeen et Jon, avec qui elles deviennent très amies.

J’ai vraiment adoré ce roman, il est magnifique ! Au début j’étais un peu réticente, mais finalement j’ai sauté le pas, je me suis lancé dans cette histoire et je ne regrette pas ! Tippi et Grace sont deux filles tellement attachantes et touchantes que j’ai adoré découvrir leur quotidien, et suivre leur aventure.

Le texte est poétique, émouvant, tendre et juste. Je ne sais pas si c’est la plume de l’auteure, ou celle de Clémentine Beauvais qui a traduit le roman, mais j’ai vraiment adoré le style du récit.

Ce texte ce lit très vite, il est écrit comme un poème, et il est aussi beau qu'un poème. Bref, si ce livre m'a appris un truc, c'est qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Je n'avais pas envie de lire, finalement je l'ai fait et je ne regrette pas du tout ! Ce livre est vraiment très touchant.

★★★★★★

mercredi 8 novembre 2017

Acquisition octobre 2017.

Coucou les chatons !

Aujourd'hui je vous propose un petit book haul, qui sera vraiment petit puisque je n'ai acheté que deux romans en octobre, et je vous les présente tout de suite :




Heartless, un roman que j'attendais avec une grande impatience depuis longtemps et qui ne m'a finalement pas convaincu. Je suis vraiment triste de cette déception car j'adore l'auteure, et j'adore Alice au pays des merveilles, mais on ne peut malheureusement pas toujours tout aimer !

Et Rêves d'Utica, que j'ai acheté car l'auteure était en dédicace dans le Cultura ou je travail, et d'ailleurs il est prévue qu'elle revienne en décembre alors n'hésitez pas à passer nous voir :) 

Et vous, 
qu'est ce qui vous a fait craquer en octobre ?!

mardi 7 novembre 2017

54 minutes, Marieke Nijkamp.

Titre : 54 minutes.
Auteur : Marieke Nijkamp.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Hachette.
Acheter le ebook sur Numilog : ICI.


4° de couverture :


Opportunity School, Alabama. Les élèves sont réunis pour écouter leur directrice. Mais lorsque le discours s’achève, l’un d’entre eux, Tyler Browne, verrouille les portes et tire sur la foule.

Commencent alors cinquante-quatre minutes de massacre, cinquante-quatre minutes glaçantes racontées dans les messages des victimes à leurs proches et par quatre élèves, à l’intérieur et à l’extérieur de la salle. Tous ont un lien avec Tyler : Claire, son ex-petite amie, Autumn, sa propre sœur, Sylvia, la petite amie d’Autumn et le frère de celle-ci, Tomas.

Cinquante-quatre minutes pendant lesquelles Tyler force ses otages terrorisés à l’écouter se plaindre. Il n’a jamais été aimé, ni par sa petite amie Claire, ni par son père violent et alcoolique, et encore moins par sa sœur Autumn, à laquelle il ne pardonne pas de vouloir partir à New York pour être danseuse.

Mais loin d’être une victime, Tyler est avant tout un psychopathe, qui assassine trente-neuf personnes.



Avis :

Coucou les chatons ! Aujourd’hui je vous parle de 54 minutes, un livre que j’ai pu lire grâce à NetGalley et Hachette. Je ne sais pas vous, mais moi le résumé m’a beaucoup intrigué, et j’avais vraiment envie de découvrir cette histoire.

Cette histoire c’est celle d’une école, Opportunity School, et de ses élèves. Notamment 5 d’entre eux qui sont lier, il y a Tyler, sa soeur Autumn, Claire son ex, Sylvia la copine de sa soeur et Tomas le frère de Sylvia. Quand Tyler prend en otage tout le lycée ou presque c’est le début d’une longue heure d’angoisse pour les autres.

Ce que j’ai aimé dans ce roman, c’est le changement de point de vu. On découvre l’histoire par les yeux de 4 des 5 personnages principaux, qui ne sont pas tous dans la gymnase. Certains sont à l’extérieur et assistent impuissants à la scène. Mais pour être honnête ce qui m’a manqué c’est le point de vu de Tyler. Après tout, c’est son état d’esprit à lui qui m’intriguait le plus et que j’aurais aimé connaitre.

Par contre, j’ai trouvé le rythme un peu lent, et j’aurais aussi aimé plus de dialogue. Surtout au début, on ne comprend rien, j’ai eu du mal à comprendre qui est le frère de qui, et en plus les personnages ne parlent quasiment pas entre eux ça m’a gêné.

Malgré le rythme un peu lent on ne s’ennuie pas, notamment grâce au changement de point de vu qui dynamise un peu l’histoire. Je me suis beaucoup attaché au duo Autumn - Sylvia et aussi à Fareed et Tomas. Par contre Claire et Chris ne m’ont pas vraiment intéressé.

Sinon il y a à la fin de chaque chapitre il y a des extraits de textos, twittes etc. Je trouve ça un peu bizarre, pour moi ça n’apporte rien à l’histoire.

En tout cas, malgré les petits défauts que j’ai relevé j’ai bien aimé cette histoire et je vous la conseil vraiment. Elle est très intéressante, les personnages sont attachants (en tout cas certains d’entre eux ^^’) et le changement de point de vu permet de découvrir l’histoire sous plusieurs angles. Pour moi c’est une bonne lecture.

★★★★☆☆

lundi 6 novembre 2017

C’est lundi que lisez vous ? (151)


« C’est lundi que lisez vous » est un RDV dont les participants sont répertoriés chez Galleane.

CE QUE J’AI LU LA SEMAINE DERNIÈRE :

Coucou les chatons ! Cette semaine j'ai lu 3 romans le dernier tome de La brigade de l’ombre, que j'ai beaucoup aimé, Heartless, que j'attendais avec impatience, mais malheureusement je n'ai pas eu le coup de coeur et le deuxième tome de The vanising girl qui m'a moins plus que le premier. 


J'ai aussi lu 2 albums, le second tome de Harmony et le premier de Rose, qui m'ont bien plu tout les deux, mais pas pour les mêmes raisons.


CE QUE JE LIS EN CE MOMENT :
Opportunity School, Alabama. Les élèves sont réunis pour écouter leur directrice. Mais lorsque le discours s’achève, l’un d’entre eux, Tyler Browne, verrouille les portes et tire sur la foule.

Commencent alors cinquante-quatre minutes de massacre, cinquante-quatre minutes glaçantes racontées dans les messages des victimes à leurs proches et par quatre élèves, à l’intérieur et à l’extérieur de la salle. Tous ont un lien avec Tyler : Claire, son ex-petite amie, Autumn, sa propre sœur, Sylvia, la petite amie d’Autumn et le frère de celle-ci, Tomas.

Cinquante-quatre minutes pendant lesquelles Tyler force ses otages terrorisés à l’écouter se plaindre. Il n’a jamais été aimé, ni par sa petite amie Claire, ni par son père violent et alcoolique, et encore moins par sa sœur Autumn, à laquelle il ne pardonne pas de vouloir partir à New York pour être danseuse.

Mais loin d’être une victime, Tyler est avant tout un psychopathe, qui assassine trente-neuf personnes.


CE QUE JE LIRAIS ENSUITE :


Je vous souhaite une super belle semaine mes chats !!

dimanche 5 novembre 2017

Rose, Tome 1, Valérie Vernay & Émilie Alibert & Denis Lapière.


Titre : Rose, Tome 1.
Auteur : Valérie Vernay & Émilie Alibert & Denis Lapière.
Parution Fr : 2017.
Éditeur : Dupuis.


4° de couverture :

Son père abattu dans de mystérieuses circonstances.
Des fantômes qui hantent l’immeuble paternel.
Et une faculté à se dédoubler qu’elle croit être une maladie.
Rose, détective malgré elle, va devoir enquêter
sur des morts suspectes reliées à un tableau célèbre
mais aussi sur une terrible malédiction vieille de 500 ans.

Et si la clé de ces énigmes se trouvait dans le secret de sa naissance ?


Avis :

Salut les chouchou ! Aujourd’hui je vous parle de Roseune BD qui me fait envie depuis sa sortie notamment parce que je trouve la couverture magnifique ! Mais il n’y a pas que la couverture je vous rassure, le résumé est aussi très alléchant, vous ne trouvez pas ?!

Rose est une jeune femme qui a une faculté particulière : depuis toujours elle peut se dédoubler, quitter son corps sans être vu des autres. Elle est persuadé que c’est une maladie. Quand son père est assassiné elle se retrouve malgré elle à enquêter sur les circonstances de sa mort et découvre que des fantômes hantent son immeuble.

Un pouvoir surnaturel, des fantômes, et un meurtre inexpliqué, franchement il n’en faut pas plus pour me plaire. Et pourtant j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Finalement, même si je trouve la couverture très belle, je n’ai pas aimé les illustrations et quand je n’aime pas les illustrations j’ai du mal à lire BD (oui je sais je suis nulle !) En plus dans ce premier tome Rose découvre plein de mystères, d’abord la mort étrange de son père, puis les fantômes et enfin une malédiction .. Ça fait beaucoup pour une seule histoire. En plus tout ces mystères sont soulevés mais aucunes pistes de résolution n’est amorcé. On termine ce premier tome en n’en sachant pas plus que quand on le commence !

Sinon, l’histoire m’a plu quand, une fois rentrée dedans j’ai eu envie d’en savoir plus sur tout ces mystères (oui j’ai dit 36 000 fois le mon mystères en moins de 5 minutes c’est un peu relou je vous l’accord !) Rose est une jeune fille un peu bizarre, elle m’a l’air très effacé et pas vraiment abordable comme personne. Je ne suis pas sure que j’arriverais à m’attacher à elle dans les tomes prochains.

En bref je dois avouer que je suis un peu déçue, j’attendais plus de cette BD. Cela dit je lirais quand même la suite, car ma curiosité est quand même déclenché. Mais j’attends beaucoup des deux prochains tomes.

★★★☆☆☆