samedi 27 août 2016

Jessie des ténèbres, Yann Rambaud.

Titre : Jessie des ténèbres.
Auteur : Yann Rambaud.
Parution Fr : 2016.
Éditeur : Hachette.

4° de couverture :

Jessie a quatorze ans. Jessie fait des cauchemars. Elle retourne toutes les nuits dans une maison plongée dans les ténèbres. Chaque pièce dissimule de terribles secrets, la clef de son intérieur, et chaque porte, chaque énigme, chaque épreuve traversée lui fait comprendre petit à petit le mystère de ses origines.

Le jour, elle vit d’autres cauchemars. Des cauchemars éveillés, cette fois, les mauvaises blagues et les railleries de ses camarades au collège, les questions qu’elle se pose depuis qu’elle sait que son père et sa mère ne sont pas ses parents biologiques. Qui était celle qui lui a donné la vie ? Pourquoi n’a-t-elle pas voulu de la petite Jessie ?

Heureusement, les ténèbres de Jessie sont trouées par d’éclatantes lumières. Il y a Alice, d’abord, cette jeune fille spontanée et rieuse qui l’entraîne chaque mercredi dans les plus absurdes dingueries, au cœur d’une forêt merveilleuse où les taupes rendent la vue et les grenouilles savent compter. Et puis il y a Gaspard, un garçon de sa classe qui la fascine et éveille en elle les premiers sentiments amoureux…


Avis :

Je remercie les éditions Hachette et le site NetGalley pour cette nouvelle lecture. Le résumé et la couverture mon plu, du coup j’ai eu envie de le lire.

Jessie des ténèbres c’est l’histoire de Jessie, une ado de 14 ans qui n’est pas très populaire au collège. Harcelée par les trois pestes le jour, plongé dans un cauchemar sans fin la nuit, la vie de Jessie n’est pas simple tout les jours. Heureusement qu’elle rencontre Alice, une fille de son âge qu’elle retrouve dans les bois.

J’ai trouvé cette histoire très poétique, j’ai vraiment aimé les passages sur le cauchemar et ceux avec Alice, mais j’ai eu plus de mal avec les passages sur le collège, et les trois pestes. Globalement l’histoire est assez lente, au début se n’est pas dérangeant, mais petit à petit ça devient gênant. Au fil de la lecture j’ai perdu un peu d’intérêt pour cette histoire. Heureusement le cauchemar de la Maison qui Grince est très intriguant. 

L’univers et l'ambiance m’ont bien plu, et le petit côté Alice au Pays des Merveilles, dans la forêt avec tout ces animaux un peu magique, j’ai adoré !! 

Jessie est un personnage très attachant. Elle m’a fait un peu de peine quand les trois pestes lui faisaient des misères, mais en même temps elle est forte, elle a du caractère. J’ai aussi beaucoup aimé le très sympathique Gaspard, et la mystérieuse Alice.

Le style est fluide, bien adapté au public visé par l’auteur. Mais j’ai trouvé que le récit manquant de dynamisme. Comme je le dit plus haut, l’histoire est assez lente, et c’est dommage. 

En bref, je dirais que cette histoire est très sympa mais manque vraiment de dynamisme. Ce qui est dommage car ça gâche un peu l’univers qui est vraiment chouette. Cela dit je conseil quand même cette histoire, je l’ai trouvé très poétique et j’ai vraiment apprécié les personnages !

★★★☆☆☆

4 commentaires:

  1. Dommage pour le manque de dynamisme, ça a l'air sympathique quand même :)

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé me tente beaucoup! Dommage pour le manque de dynamisme c'est vrai que si il en manque la lecture devient plus vite ennuyant..

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout ce roman, mais ta chronique me donne envie de lui donner sa chance ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. Dommage pour les quelques points négatifs. J'avais lu Gaspard des profondeurs de même auteur qui avait été un coup de cœur. Si tu ne l'as pas lu je te le conseille vraiment !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage sur mon blog ♥