samedi 9 novembre 2019

Désorientée, Marine Carteron.

Titre : Désorientée.
Auteur : Marine Carteron.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Casterman.


4° de couverture :

Louise a 18 ans, son avenir dépend de Parcoursup. 
OU PAS. 
Et si la liberté, parfois, c'était de choisir ce que personne ne propose ? Louise a 18 ans, et passe le bac cette année. Elle est bonne élève, dans un bon lycée. Ce jour-là, les premiers résultats de parcoursup s'affichent sur les smartphones. Louise est « prise partout ». 
Mais ce n'est pas le cas de tous ses camarades. Elle voit des gens protester. Elle voit Manon, sa seule amie (sa plus qu'amie ?), s'en moquer royalement. Elle voit sa mère imaginer l'avenir pour elle. Entre rêves de liberté, d'indépendance, désirs brûlants et trouille, une idée lui vient... 
Et si elle renonçait à ses « vœux » sur la plate-forme ?


Avis :

Coucou les chats ! Aujourd’hui je vous parle d’un livre qui parle de quelque chose que je ne connais pas : Parcourup … Et oui, je suis trop vieille pour connaitre :’/ (j’ai même pas connu APB …) Bref, ce livre c’est Désorientée de Marine Carteron, une autrice que j’aime vraiment beaucoup !!

Avant de dire quoi que ce soit, je tiens à remercie Casterman et en particulier Agnès pour cette lecture.

Alors ce roman nous raconte l’histoire de Louise, une ado de terminale qui en plus de passer le bac, doit choisir une orientation pour l’année prochaine. Rien ne la branche vraiment, elle n’est pas vraiment prête à faire un choix, et cela ne concerne pas que ses options sur Parcourup.

J’avoue que j’ai eu un peu de mal a renter dans cette histoire. Déjà j’ai pas réussi à m’attaché à Louise, elle m’a très vite gonflée, et puis l’histoire est très lente, on est pas vraiment assaillit d’actions … Louise se cherche, non seulement elle ne sait qui elle est actuellement, mais en plus elle ne sait qui elle veut être plus tard. Elle rêve de liberté sans vraiment savoir ce que c’est.

Come je vous disais, j’ai eu du mal à m’attachée à Louise, à compatir à ses problèmes et je pense que dans ce genre de roman, si on aime pas le personnage, rentrer dans l’histoire est compliquée. Le style de l’autrice est vraiment chouette, j’adore lire ses romans, mais j’avoue que celui là, je suis passé à côté :/

J’aime pas quand j’aime pas les livres de mes auteurs préférés :/ Du coup je vais arrêter là, je ne dis pas un mot de plus !

★★★☆☆☆

mercredi 6 novembre 2019

Black Hand & Iron Head, David Lopez.


Titre : Black Hand & Iron Head.
Auteur : David Lopez.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Urban Comics.


4° de couverture :

Depuis toujours, Alexia n'a qu'un rêve : devenir la plus grande super-héroïne de tous les temps pour apporter un peu plus de justice dans ce monde. Malheureusement, le temps des héros est révolu. Son père, le plus grand d'entre eux, est parvenu à éradiquer la super-criminalité et est devenu depuis le PDG d'une administration supervisant les super-héros et leur action. Aussi, s'ouvre devant Alexia une brillante carrière... d'administratice. Le décès brutal de son père, et les révélations survenues durant son enterrement, vont cependant changer le cours des choses.


Avis :

Envie d’une histoire de super-héros qui sort de l’ordinaire ?! J’ai ce qu’il vous faut : Black Hand & Iron Head. J’ai lu ce comics parce que le sujet avait l’air cool, mais aussi parce son format à l’italienne est vraiment chouette :)

Ce comics c’est l’histoire d’Alexia, la fille du super-héros qui a réussi à éradiquer la super-criminalité. Depuis il est le directeur d’une fondation, les super-héros sont plus ou moins à la retraite, les combats sont réglementés et se passent dans des cages (un peu genre ring de boxe). Mais Alexia aimerait se servir de ses pouvoirs pour faire le bien. Au coup de l’enterrement de son père, elle découvre plein de choses qu’elle ne savait pas sur son père …


J’ai vraiment aimé cette histoire, Alexia est un personnage très touchant à qui je me suis attachée direct ! Elle est droite, honnête et veut faire le bien. Elle découvre lors de l’enterrement de son père qu’elle a une soeur, et que son père n’est peut-être pas si honnête que ça, il manque de l’argent et des objet à la fondation. Les deux soeurs partent en mission, pour retrouver tout ce qui a disparu.

Le duo formé par les deux sisters, qui ont du mal à s’accepter l’une l’autre marche plutôt bien. C’est dynamique et très vivant. J’ai beaucoup aimé voir les super-héros sous un autre jour.

Bref, vous l’aurez compris : j’ai beaucoup aimé ce comics, et je vous le recommande chaudement ! En plus le format est trop cool ^^’

★★★★★☆

dimanche 3 novembre 2019

Thornhill, Pam Smy.

Titre : Thornhill.
Auteur : Pam Smy.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Rouergue.



4° de couverture :

Mary a habité là pendant des années. Entre ses murs, elle a vécu les pires moments de sa vie. Ella, elle, ne peut s’empêcher d'observer cet étrange endroit depuis sa chambre. La nuit, elle se demande ce qu’il cache. Certains ne voient en lui qu’un vieil orphelinat. D’autres sont au courant de son secret… Mais tout le monde connaît son nom. Thornhill.


Avis :

Hello les poussins :) Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman graphique publié chez le Rouergue. C’est un bon petit pavé, en noir et blanc, qui m’a attiré l’oeil direct.

Thornhill c’est l’histoire de deux jeunes filles seules : Mary, qui a vécu à Thornhill, un genre d’orphelinat pour jeune fille, en 1982. Et Ella, une jeune fille qui vit juste en face de l’orphelinat en 2017. Mary est torturée par une autre pensionnaire de Thornhill, et Ella vit seule avec son père, qui travaille beaucoup, elle est donc souvent seule.

Ces deux histoires sont vraiment triste ! Mary est torturée en permanence par une de ses camarades. L’histoire commence quand sa tortionnaire est de retour à l’orphelinat. Mary en panique d’avance et nous raconte tout ça dans son journal. Ella, elle, est seule avec son père. Sa mère est décédée et son père noie son chagrin dans le travail. Elle passe son temps à regarder Thornhill. Elle décide même d’aller exploré la maison. Toute son histoire nous ai raconté en dessins.

J’ai beaucoup aimé découvre ses deux histoires qui se mêlent l’une et l’autre. C’est triste, mais très prenant ! J’ai d’ailleurs été plus intéressé par l’histoire de Mary, je voulais comprendre. Pourquoi est-ce que les filles de son pensionnat la torture, pourquoi est-ce qu’elle ne réagit pas ? À côte l’histoire d’Ella n’est pas passionnante. C’est assez classique, elle vit seule avec son père absent. Elle s’ennuie, et s’intéresse de trop près à la maison voisine.

Le côté noir et blanc rajoute une certaine tension, on est vraiment plongé dans une ambiance sombre, triste. On sent que ce qui se joue sous nos yeux n’est pas à prendre à la légère. Perso j’ai beaucoup aimé le mélange texte et images, ça donne un certain rythme. Tout comme le fait découvrir les deux histoires simultanément.

Bref, j’ai trouvé cette lecture vraiment sympa, je vous la recommande vraiment ! Je ne me suis pas ennuyée un seule instant, j’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire de Mary, même si j’aurais aimé en savoir encore plus !

★★★★★☆

vendredi 1 novembre 2019

Ignited, Tome 1 : Activés, Mark Waid.

Titre : Ignited, Tome 1 : Activés.
Auteur : Mark Waid.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Les humanoïdes associés.


4° de couverture :

Après avoir survécu à une tuerie de masse dans leur école, Anouk, Callum et quatre autres adolescents acquièrent des superpouvoirs. Les rescapés réalisent que ces pouvoirs leur offrent une nouvelle chance, la possibilité d’agir et d’élever leur voix dans un monde où on ne les entend pas. Mais comment trouver la force de se battre, quand on a failli tout perdre ?

Inspiré de faits réels, dessiné par Phil Briones sur un scénario de Mark Waid & Kwanza Osajyefo, Ignited utilise les codes du comics pour présenter un sujet d’actualité qui dérange, à travers des héros ordinaires en perte de repères, soudain dotés d’une superhumanité.

Avis :

Coucou les chatons ! Aujourd’hui je vais vous parler comics, et notamment un comics du nouveau label H1 lancé par Les humanoïdes associés : Ignited.

Ignited c’est l’histoire de 6 ados qui ont survécu à une fusillade de masse dans leur lycée aux États-Unis. En plus des traumatismes et mauvais souvenirs, les 6 jeunes ont récoltés des super-pouvoirs … Enfin sans être pour autant des super-héros.

Ce premier tome est clairement là pour introduire l’histoire, les personnages et l’intrigue. On découvre les 6 ados, leur souvenirs de la fusillade et la façon dont ils ont découvert leur capacités. 

Ce qui est intéressant dans ce comics c’est que l’on ne se retrouve pas avec l’histoire classique des méchants d’un coté et des gentils de l’autre. Ici les ados n’ont rien demandé, et décident de se servir de leur pouvoir pour défendre des causes qui leur parait juste, à avoir l’épineuse question des armes aux USA. Suite à la fusillade, les autorités décident qu’il serait de bon ton d’armé les professeurs, plutôt que de contrôler l’accès aux armes (bah oui tellement plus simple !) Les 6 jeunes eux sont bien entendu contre, et veulent se battre pour interdire les armes dans leur lycée.

Les illustrations m’ont plu, les couleurs pètent. On retrouve les codes du comics, niveau graphisme, mais on s’en éloigne un peu niveau histoire et contenu. Pas de super costume, de super vilains (quoi que …) mais une conscience morale et des convictions !

Bref, un premier tome vraiment sympa, qui m’a donner très envie de lire la suite ! Les personnages m’ont plu dans l’ensemble, mais pour l’instant on en sait peu sur eux. Alors je verrais dans les prochains tomes se qu’il en ai.

En tout cas, je vous conseil ce premier tome, que vous aimiez les comics ou non, moi j’ai passé un super moment :) 

★★★★★☆

jeudi 31 octobre 2019

Bilan du mois, Octobre 2019.

Coucou les loulous :)

Aujourd'hui c'est Halloween ... Et donc la fin du mois, ce qui veut dire que c'est l'heure du bilan !! Ce mois-ci j'ai lu plus de BD que de romans, et du coup j'ai la drôle de sensation de ne pas avoir beaucoup lu ^^' Pourtant sur les 9 BD que j'ai lu, j'en ai aimé 6, et j'ai même eu un gros coup de coeur pour l'une d'elle (Mécanique Céleste) !!

Concernant les romans, pas de coup de coeur, j'ai même abandonné une lecture (Cursed, dont je ne vous ai par parlé du coup !)

BD :








Roman :




 Et vous, qu'avez vous lu ?!
Vous avez eu des coups de coeur ?
Bon mois de novembre à tous !!

lundi 28 octobre 2019

Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes.

Titre : Des fleurs pour Algernon.
Auteur : Daniel Keyes.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Flammarion jeunesse.



4° de couverture :

Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête


Avis :

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui on va parler d’un grand classique de la littérature de science-fictionDes Fleurs pour Algernon. Il est réédité chez flammarion jeunesse, depuis fin septembre, et je remercie Audrey et Marine pour cette lecture !

Depuis que je suis libraire, je le vend à chaque vacances scolaires, il était temps que je le lise ! Des fleurs pour Algernon c’est l’histoire de Charlie, un adulte de 32 ans qui à l’âge mental d’un enfant de 6 ans. Il participe a une expérience qui a pour but de le rendre intelligent. Toute l’histoire nous est raconté par Charlie dans son journal de compte rendu, dans lequel il décrit ses journées, ses pensées, ses attentes, ses rêves etc …

L’histoire commence quelques jours avant l’opération, et on découvre le tout uniquement du point de vu de Charlie, grâce à sont journal. Le premier truc que j’ai a dire c’est que Charlie écrit comme il pense, c’est pas facile à lire au début ^^’ On suit l’évolution de Charlie grâce à l’évolution de sa pensée, de ses réflexions, de sa compréhension du monde, de son orthographe etc … 


Bref, à part ça, c’est un roman qui m’a fait passer par plein d’émotions. Au fils de son évolution, Charlie comprend plein de choses, sur ses amis et leur comportement. J’avoue que ça fait affreusement mal au coeur ! Ce roman est très juste, les personnages sont très attachants. J’ai beaucoup aimé découvrir l’évolution de Charlie, de sa pensée, ses découvertes etc.

Par contre je pense quand même être passé à coté de la lecture, car très vite je me suis ennuyée avec ce roman. Il est long, répétitif et sans surprise. Bref, je suis contente d’avoir lu ce classique de la littérature, mais je n’ai pas été plus emballé que ça, dommage.

★★★☆☆☆

samedi 26 octobre 2019

Simon Portepoisse, Tome 1 : Petit malheur en famille, Antoine Dole.

Titre : Simon Portepoisse, Tome 1 : Petit malheur en famille.
Auteur : Antoine Dole.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Actes sud.


4° de couverture :

Simon, dernier-né d'une famille des porte Malheurs, doit aujourd'hui donner son premier ticket-poisse. Sa mission consiste à annuler les vacances de la famille Chouquette. Mais aucun de ses membres n'est content de partir, et dans ces conditions, le ticket-poisse ne marche pas. Le gentil Simon multiplie alors les efforts pour qu'ils retrouvent le goût de passer du temps ensemble.


Avis :

Yo tout le monde !! Aujourd’hui j’ai eu envie de lire le petit nouveau de l’auteur de Mortelle Adèle. Je pense que tout le monde connait Mortelle Adèle, c’est une petite BD très rigolote, et j’avais très envie de découvrir cette nouvelle série.

Bon je vous le dit tout de suite, j’ai pas aimé :/ Je ne suis pas du tout rentré dans l’histoire ! Simon est un jeune garçon, il doit pour la première fois distribuer un ticket-poisse. Il n’est pas du tout à l’aise à l’idée de porter malheur à des humains, et son chat monsieur Georges essaye de l’aider.

Perso j’ai eu du mal avec les illustrations, et ça m’a un peu bloqué, je l’avoue. Elles sont trop chargées, trop lourdes, les couleurs sont presque aveuglantes. Franchement j’ai trouvé le trait agressif ! Du coup j’ai eu beaucoup de mal à tourner les pages et poursuivre ma lecture.

En plus je m’attendais à quelque chose de drôle, de plus piquant, un peu comme Mortelle Adèle finalement. Je sais que c’est bien pour un auteur de se renouveler, mais ne pas garder la touche d’humour qui fait le bonheur des lecteurs c’est dommage. L’histoire ne m’a pas emballé plus que ça.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai eu du mal avec cette BD. Ni l’histoire, ni les illustrations, ni même le personnage de Simon ne m’ont particulièrement plus. Dommage :/

★☆☆☆☆☆

samedi 19 octobre 2019

Killer T, Robert Muchamore.

Titre : Killer T.
Auteur : Robert Muchamore.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Casterman.


4° de couverture :

Harry est un jeune lycéen anglais passionné de journalisme. Il vit à Las Vegas mais ne s'y plaît pas. Charlie, une jeune fille aux yeux bleus, est accusée à tort d'avoir déposé une bombe dans le lycée. Harry tente en vain de la disculper. Lorsqu'elle sort de prison, le commerce de correction de gènes est florissant et des terroristes ont créé un virus synthétique mortel.


Avis :

Hello les poussins ! Aujourd’hui je vais vous parler du nouveau Robert Muchamore, l’auteur des Cherub. Et oui, promis, je ne lis pas que de la BD en ce moment ^^'

Au magasin je vend les Cherub à la pelle ou presque, mais je ne les ai jamais lu, alors quand Casterman m’a proposé de lire le nouveau roman de l’auteur j’ai dis oui bien sur !! D'ailleurs je tiens à remercier l'équipe Casterman pour cet envoi.

Killer T c’est l'histoire de Charlie, une jeune fille condamnée à tord d’avoir fait explosé une bombe dans son lycée. Après 2 ans d’incarcération dans un centre pour mineur elle sort, mais les ennuies semblent la poursuivre. 

J’ai eu un peu de mal avec ce roman. D’abord le vif du sujet de ce roman n’arrive qu’au alentour de la 230ème page. Donc on se farcie 230 pages de blabla, l’histoire commence au moment de l’explosion alors qu’elle aurait pu commencer au moment de la sortie de prison de Charlie. Je trouve ça dommage parce qu’au moment ou l’histoire commence vraiment, j’en avais déjà marre de ce roman.

L’histoire ce passe dans un futur proche, après une épidémie plus ou moins mortelle. Les modifications génétiques commence, et Charlie se retrouve embarquer dans l’histoire à sa sortie de prison. En parallèle on suit l’histoire de Harry, un jeune anglais qui a aidé Charlie du mieux qu’il a pu au moment de sa condamnation et est un peu amoureux d’elle. Il rêve d’être journaliste, et bosse pour un journal en ligne.

J’ai eu du mal avec Harry, surtout que j’avais le sentiment que les chapitres sur lui me faisait perdre mon temps, sur l’histoire de Charlie. Il m’a vachement moins intéressé qu’elle. Cela dit le fait de suivre un peu les deux permet de mettre un peu de dynamisme dans cette histoire un peu lente à mon gout.

Bref, je crois que je vais m’arrêter là, j’ai eu du mal avec cette histoire. Malheureusement je n’ai pas accroché aux personnages, et j’ai trouvé que l’histoire commençait trop tardivement. Du coup je ne sais pas si je vais lire Cherub ^^’

★★☆☆☆☆

vendredi 18 octobre 2019

109 rue des soupirs, Tome 1 : Fantômes à domicile, Mr Tan.

Titre : 109 rue des soupirs, Tome 1 : Fantômes à domicile.
Auteur : Mr Tan.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Casterman.


4° de couverture :

Lorsque Elliot et ses parents emménagent au 109 rue des Soupirs, à Belle-en-joie, ils ne peuvent se douter que cette maison sinistre est réellement hantée...
Enfin, surtout Elliot, car ses parents, accaparés par leur travail, l’abandonnent vite à son sort.
Il ne tarde pas à rencontrer ses colocataires plutôt spéciaux, tandis que débarque une baby-sitter pas très commode, qui semble chercher quelque chose…
Des fantômes, peut-être ?


Avis :

Hello les poussins ! Comment vous allez ?! Encore une fois je vais vous parler BD, 109 rue des soupirs, une petite histoire jeunesse publié chez Casterman.

Cette BD c’est l’histoire d’Elliot, un petit garçon qui emménage avec ses parents au 109 rue des soupirs, la maison hanté du village de Belle-en-Joie. Enfin avec ses parents c’est vite dit, car ses parents travaillent beaucoup et sont tout le temps en déplacement, du coup Elliot est seul … Avec les fantômes de la maison bien sur !

J’ai trouvé cette petite histoire très sympa et rigolote. Les fantômes sont amis avec Elliot, et chassent toute les baby-sitters envoyés par les parents pour garder Elliot. Mais quand la terrible Frida Von Schloss débarque c’est la panique à la maison ! 

C’est une chouette BD jeunesse, avec une intrigue plutôt rigolote et qui se lit très vite. Les illustrations sont sympa, mais pas particulièrement marquante, et niveau couleurs la palette est bleue/grise.

Le rythme de l’histoire est très dynamique, ça avance vite. Pas le temps de s’ennuyer avec les fantômes de la rue des soupirs et leur ami vivant Elliot ! Cela dit, même si j’ai trouvé cette histoire rigolote et sympa je n’ai pas non plus été transporter par cette lecture !

★★★☆☆☆

jeudi 17 octobre 2019

Le bal des folles, Victoria Mas.

Titre : Le bal des folles.
Auteur : Victoria Mas.
Parution Fr : 2019.
Éditeur : Albin Michel.


4° de couverture :

Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.


Avis :

Coucou tout le monde :) Aujourd’hui on va de nouveau parler talents Cultura, mais cette fois talent adulte : Le bal des folles. Parmi les 4 livres sélectionnés c’est celui qui fait le plus de bruit. 

Le bal des folles c’est l’histoire de trois femmes, deux d’entre elles sont patientes à la Salpêtrière de Paris, soignées par le docteur célèbre Charcot, et la troisième est infirmière en chef. L’histoire se passe à la mi-carême, une grande fête est sur point d’être donner à la Salpêtrière et tout le beau monde de Paris est conviés pour festoyer avec les folles.

J’ai bien aimé être plongé dans cet univers, on découvre, de façon romancé, la vie des femmes qui étaient enfermées à la Salpêtrière. J’ai aimé cette même si j’avoue que la condition féminine de l’époque m’a révolté !

Ce roman est vraiment riche, bien documenté et le sujet est vraiment intéressant. Cela dit, je l’ai trouvé un peu lent, au début j’étais très emballé, et au fur et à mesure mon intérêt à décliné, pour un livre aussi court c’est dommage. Il ne se passe pas grand chose, on suit les patientes qui choisissent leur costume pour le bal, de temps en temps un petit flash-back vient nous apporter quelques précisions sur les personnage mais en dehors de ça, rien de très mouvementé.

En fait c’est bizarre, les 150 premières pages m’ont passionnées, et d’un coup le roman m’a saoulé, je n’arrivais plus à rentrer dans l’histoire et je n’avis plus envie d’ouvrir le livre.

Bref, une lecture en demi teinte pour moi, je suis assez mitigée :/ Cela dit, ce roman est bien écrit et le sujet est intéressant, je pense qu’il vaut le coup d’être découvert !

★★★☆☆☆